SECURITE

Nous avons élaboré notre programme à travers nos "mises au vert" entre membres et symptahisants, nos réunions de locale, notre blog interne participatif, nos échanges avec des associations locales, des professionnels, des agriculteurs, des bureaux d'architecture et d'urbanisme, et des particuliers.
C'est maintenant à vous d'y apporter vos remarques et commentaires, nous y serons très attentifs.
Pour interagir, utilisez le forum en bas de page

Publié le lundi 20 août 2012
Constats
  • Le sentiment d'insécurité tend à augmenter à Genappe, que ce soit justifié ou non
  • Les aménagements routiers posent parfois un problème de sécurité aux usagers, en particulier piétons et vélos (absence de trottoirs ou de pistes cyclables)
  • Une difficulté est la grande étendue du territoire à Genappe (300km de voiries communales ? vérifier)
  • La localisation de certaines écoles présente un danger aux heures d'affluence; cette question doit être gérée
Objectifs
  • Augmenter la sécurité routière
  • Permettre aux citoyens d'opter pour les déplacements "doux" en toute sécurité
  • Favoriser la prévention plutôt que la répression
  • Créer une entente entre les populations d’âges différents, d’origines sociales et culturelles différentes
Moyens
  • Créer de nouveaux postes d'animateurs de rue dans les villages, développer leurs moyens (mobilité, horaires)
  • renforcer la police de proximité dans les villages en veillant à une utilisation accrue de la mobilité douce ;
  • diminuer le sentiment d’insécurité routière en luttant de manière efficace contre la vitesse excessive et le stationnement dangereux;
  • réfléchir à chaque étape d’un projet d’aménagement routier à la mobilité douce ;
  • prévenir les incivilités avant d’en réprimer ses auteurs par des sanctions administratives (information dans les milieux scolaires, dans les mouvements de jeunesse, via les médias, etc.) ;
  • créer au sein des villages des maisons de médiation pluridisciplinaires (administration, rencontre, information) pour gérer des petits conflits;
  • définir les priorités policières par villages et les évaluer régulièrement de sorte à les ajuster ;
  • envisager d’autres solutions à l’installation de caméras de sécurité (réaménagement urbain, contrôle social, éducateur de rue, police de proximité, etc.) ;
  • établir un "vrai" bilan annuel de ce que la police a fait ou non (pas seulement des chiffres qui veulent généralement rien dire) ;
  • former les policiers à l’accueil des transgenres ;
  • créer un service qui chercherait des familles d’accueil pour des enfants placés de manière temporaire par des juges de la jeunesse ;
  • lutter de manière efficace contre l’absentéisme scolaire et le décrochage en agissant rapidement dès les premiers signes d’absences injustifiées ;
  • créer des "Vélobus", un ou plusieurs adultes à vélo ramassent et accompagnent les enfants / les collègues de travail à vélo jusqu'à l'école / au lieu du travail ou bien d'autres activités (sport, musique, cinéma, aire de jeux, copains...) ;
  • créer des "Pédobus", idem "Vélobus" mais à pied.