24 août 2022

Salon “Action Bas Carbone” à Genappe

L’urgence climatique à Genappe : des initiatives citoyennes à un plan communal Bas Carbone

La Ville de Genappe organise ces 9-10-11 septembre un salon “Actions Bas Carbone” à destination des citoyens.  Le salon comprend un débat le vendredi sur le thème “quelle énergie pour demain” avec entre autres la participation de l’ancien président de Ecolo Philippe Defeyt et des conférences, ateliers et visites tout le long du Week-end.

Ecolo Genappe soutient cette initiative qui va dans le bon sens.  Nous notons en particulier la qualité des intervenants et des thèmes abordés.  Citons les ateliers ou visites portant sur l’isolation (atelier auto-construction et isolation chaux chanvre), les énergies renouvelables (biomasse, hydro électricité) et l’importance de la sobriété (“Comment économiser l’énergie à la maison” par Ecoconso).

Si ce salon est un affichage heureux de bonnes idées, nous pensons que l’étape suivante est leur mise en application par des initiatives et des actions de soutien de la ville.  Cela doit se faire d’une part directement au niveau des activités propre de la ville, d’autre part au niveau d’un soutien concerté à l’ensemble des initiatives des citoyens et des entreprises.  Un certain nombre d’actions ont été entreprises que nous soutenons mais notre commune reste loin du compte en vue d’atteindre l’objectif qu’elle s’est elle-même fixée dans le cadre de la convention des maires de 2017 et qui vise à réduire notre consommation de gaz à effets de serres de 40% pour 2030.

Au cours des deux ans à venir et en s’inspirant directement des bonnes pratiques mises en avant sur le salon “Actions bas carbone”, un certain nombre de projets peuvent être mis en place.  Nous demandons :

  • Des nouveaux bâtiments publics exemplaires et à impact positif. Si nous voulons que les citoyens adoptent des démarches vertueuses, il est impératif que les pouvoirs publics montrent l’exemple.  Conception et isolation les rendant passifs, production propre d’énergie par biomasse et/ou photovoltaïque et récupération et traitement de l’eau doivent devenir les standards de toute nouvelle construction communale sur notre territoire.   Parmi les dossiers récents, nous regrettons que le nouveau vestiaire et buvette du stade de football Jean-Claude Flament à Genappe soit juste “aux normes” et ne rentre pas dans cette catégorie.  Espérons que le futur bâtiment du service travaux sera lui exemplaire …
  • Un plan complet de rénovation du bâti public et en particulier de l’espace 2000. Fin 2019, le Collège lançait à grand renforts de presse le plan de rénovation “Renowatt” de l’Espace 2000 prévoyant entre autres l’encapsulage des pavillons préfabriqués amiantés du site.  Nous avions à l’époque détaillé nos objections et proposé un plan alternatif de rénovation (https://genappe.ecolo.be/le-projet-de-renovation-de-lespace-2000/). Depuis lors, le projet “Rénowatt” a discrètement été annulé au profit d’une série d’actions qui se rapprochent de nos propositions.  Nous nous en réjouissons.  Nous pensons également qu’il faut poursuivre et structurer l’effort en établissant un plan de rénovation et/ou de reconstruction des préfabriqués amiantés de l’Espace 2000 mais également des autres bâtiments communaux peu performants.
  • Un programme de soutien à la rénovation énergétique de l’habitat privé. Le bâti privé constitue la plus grande part des constructions de la commune et il est vieillissant. Par ailleurs, la crise énergétique a fait exploser les couts de chauffage pour l’ensemble des ménages.  Ce programme communal devra prévoir la mobilisation en masse des citoyens, l’analyse individuelle des habitations candidates et l’identification des travaux de rénovation à réaliser, la mise en relation avec des entrepreneurs locaux et le déploiement de formules d’autofinancement pour payer ces travaux avec les gains énergétiques réalisés.  De nombreuses communes ont mis en place des plans similaires avec des partenaires spécialisés.  C’est donc possible rapidement à Genappe.

La suite :  Un salon “Actions bas Carbone” ne peut être une fin en soi mais le déclencheur d’une série d’actions au niveau de la commune et des citoyens.  Nous plaidons pour qu’une synthèse des conférences et ateliers soit réalisée avec des propositions concrètes et qu’un suivi soit mis en place en vue d’identifier de nouveaux projets pour Genappe.

 

Thierry Ferracin
Président d’Ecolo Genappe

PS : Un grand absent : l’éolien.  L’installation d’éoliennes ne rentre bien entendu pas dans le champ direct d’action des citoyens mais nous nous devons d’être honnête :  une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre sur la commune ne sera possible qu’avec l’installation d’une demi-douzaine d’éoliennes sur notre territoire.  Les mandataires politiques qui prétendent que nous pouvons nous en passer en privilégiant “d’autres moyens” sont dans le mensonge ou l’ignorance.  Avec de larges plaines dégagées à l’ouest de son territoire leur installation peut être la participation décisive de Genappe à la lutte contre le réchauffement climatique…

X