5 mai 2021

Still Standing for Genappe

Davantage de bienveillance envers la culture et l’Horeca

 

Et si Genappe n’était pas une commune comme les autres ?

Genappe est une commune qui se distingue par les initiatives nombreuses de son secteur associatif, commercial et de la restauration. Le cœur de nombreux citoyens, riverains et travailleurs bat fort, au rythme du dynamisme, de l’inventivité, de la créativité qui règnent dans cette commune et ses villages. Il y a une audace aussi à Genappe, celle d’entreprendre, d’oser, d’inventer.

Soulignons à titre d’exemple le récent parcours de 100 kilomètres à pied de la directrice de notre centre culturel sur les chemins de campagne à la rencontre des habitants, il fallait y penser et le faire ; ce festival Genappe perd la boule qui réenchante nos fêtes de Noël ; ce Café de La Lanterne tout rénové tout beau depuis 2013 ou encore ces Léz’arts géants qui en plein centre courent sur les murs. Les exemples de liberté, d’audace, de renouveau sont ainsi très nombreux sur notre commune.

Nous ne remercierons sans doute jamais assez les acteurs et actrices de cette « Genappe si vivante » de nous faire vivre des rencontres, des échanges, des découvertes, des exclusivités tantôt dans un commerce, dans la convivialité d’une salle, autour d’une  table, dans le jardin d’un certain 38, sur une terrasse, dans la rue, etc.

A Genappe il y en a pour tout le monde. Il y en a pour tous les goûts.

Les Chenappans peuvent être fiers et, on le constate sans cesse, expriment un attachement fort des uns et des autres… aux uns et aux autres. De la fierté…il y en a que ce soit pour du chocolat, des macarons, des fromages locaux, le sourire de la crémière, de la viande exceptionnelle, du miel, du vin, des produits artisanaux, un carnaval, des chenapperies, des spectacles ou autres marionnettes qui ont déjà fait tant de fois le tour de la planète… Genappe sait aujourd’hui créer l’événement et attirer les foules. Si la crise nous a privé de beaucoup de choses…elle a toutefois le mérite d’avoir mis en valeur cette identité si particulière construite avant tout par les citoyens, riverains, travailleurs et associations.

Reconnaître la détresse et agir

Cela fait plusieurs mois maintenant que des centaines d’acteurs et actrices du monde culturel belge se donnent régulièrement rendez-vous aux quatre coins du pays pour rappeler la mise en danger de l’ensemble des secteurs culturels en raison de cette crise sanitaire qui s’éternise. Mais aussi pour souligner leur stigmatisation et une inégalité de traitement dans les mesures et restrictions.

La situation ne peut plus durer, les acteurs culturels ont assumé suffisamment de responsabilité depuis un an. N’est-il pas grand temps de le reconnaître? Et d’agir. Leur mobilisation doit être entendue par tous les niveaux de pouvoir. La mise en péril de l’ensemble du « monde »  culturel doit être prise en compte avec considération. La culture, la créativité, les arts vivants sont fondamentaux. Et aujourd’hui, plus que jamais, nous devons leur offrir toute notre confiance. Mais aussi notre aide.

Ecolo Genappe comprend et est solidaire de tous ces acteurs.trices de la commune parce qu’ils occupent une place juste, essentielle au cœur de notre commune ; parce que leur stigmatisation, voire leur exclusion est insupportable.

La détresse d’un côté, les excès de l’autre

A Genappe depuis quelque temps, lors des manifestations « Still standing for culture » le déploiement policier semble démesuré. Et nous sommes alors nombreux à nous sentir impuissants et décontenancés.

Ces manifestations ne respectent pas les règles gouvernementales mais se sont toujours faites néanmoins de manière covid-safe pour offrir aux spectateurs un moment de répit artistique, drôle, inattendu…

On peut comprendre la présence de la police mais certainement pas avec un tel déploiement de force à Genappe alors qu’elle est absente lors d’autres manifestations ailleurs. Que signifie pareille démesure ?

Que dit-on de notre commune lorsque l’on découvre des forces de police mobilisées de la sorte ? Ainsi à titre d’exemple, le vendredi 30 avril, plusieurs combis de police ont été dépêchés au Tof Théâtre. Les agents interviennent, interrompent et verbalisent… alors que selon nous le respect des prestations artistiques s’impose aussi.

La position d’Ecolo Genappe

Si notre groupe estime que pour sortir de la crise le respect des mesures est indispensable et que par exemple le télétravail doit être la règle dès que c’est possible, force est de constater qu’il y a des secteurs pour qui le télétravail est impossible et qui sont par ailleurs victimes d’arbitraire sans précédent. Si certains secteurs sont à l’arrêt depuis des mois, il est grand temps de se demander si il n’est pas envisageable de gréer la crise autrement, de manière plus égale, plus solidaire. C’est en ce sens que nous soutenons les actions locales de Still Standing for culture. Et c’est en ce sens que nous les comprenons.

Nous sentons aussi la fatigue, la tristesse, l’usure, l’angoisse et la colère de ceux et celles qui espèrent, désespèrent, dorment mal, ne savent plus où ils en sont.

Sur notre commune, nous pouvons apprécier que le Groupe « Genappe en avant » focalise son travail sur les citoyens et les différentes formes de soutien à leur apporter mais pouvons regretter qu’il n’aborde pas suffisamment les aides à apporter au secteur culturel et à l’Horeca. Les autorités communales ne doivent-elles pas être aux côté de toutes et tous et soutenir tout le monde ?  Ne devons-nous pas au niveau local nous approprier cette revendication de Still Standing for culture pour une autre gestion de l’épidémie, une gestion qui ne creuse pas les inégalités et qui répartisse le poids des mesures sur l’ensemble de la société ?

Que faire alors déjà au niveau communal…

Tout d’abord il nous semble temps d’interpeller notre bourgmestre et sa police pour demander davantage de bienveillance lors des manifestation « Still Standing for culture » et de s’inspirer de ce qui se passe ailleurs.

Pourquoi les communes ne pourraient-elles pas aussi interpeller le gouvernement fédéral, lui souligner qu’il n’est plus acceptable que seuls les secteurs culturel et Horeca soient à ce point stigmatisés, laissés de côté et sans aucune perspective concrète ? Le secteur culturel est le seul à rester complètement dans le flou.

Concrètement, sur le terrain, des actions nous semblent possibles aussi, dès ce 8 mai et jusqu’à la fin de l’été voire au-delà… Ainsi, le « plan Terrasse » de la Louvière pourrait nous inspirer, permettant, dans la mesure du possible, l’installation de terrasses sur des trottoirs et espaces de stationnement. Dans ce contexte la commune pourrait mettre du mobilier (tables-chaises-bancs) à la disposition de tous les travailleurs de l’Horeca.  Et plus, si besoin. Et gratuitement. Le but est de permettre à tous les établissements d’installer une terrasse et bien sûr d’être rentable. Des aménagements de l’espace pourraient être faits au cas par cas… avec pourquoi pas, un centre-ville piétonnier jusqu’à la fin de l’été…

Genappe pourrait aussi s’inspirer de Nivelles qui donne 2500 euros à chaque établissement d’Horeca. Et/ou pourquoi ne pas financer par exemple l’ensemble du matériel nécessaire à l’application des mesures sanitaires (gels, plexi, etc.)…

Pourquoi ne pas aider l’Horeca à se relancer quand on sait aussi que beaucoup ont perdu une partie de leur personnel ? Ne devons-nous pas réfléchir et proposer par exemple un partenariat avec le CPAS (les personnes inscrites comme article 60 pourraient-elles intégrer ces équipes aujourd’hui incomplètes) ?

Enfin dès le début du déconfinement et durant tout l’été, si un centre-ville piétonnier ne convient pas ne faudrait-il pas supprimer toutes les verbalisations parking, rendre gratuits ces emplacements et faire de Genappe une commune accueillante où depuis ses villages mais aussi depuis les communes avoisinantes on viendra manger un bout avant ou après le spectacle ?

Soyons ainsi davantage aux cotés des citoyens mais également aux cotés de toutes ces personnes qui rendent en temps « normal » Genappe si Vivante…

Et de faire de toute la période du déconfinement un événement communal convivial et d’envergure à la hauteur des talents de ses artistes et entrepreneurs.

Cela serait la moindre des choses !

 

Ecolo Genappe #CréonsDemain

X