8 septembre 2020

Projet Windvision: lettre au Collège

Lettre envoyée au Collège par Philippe Lorsignol, ancien conseiller communal Ecolo

Objet : COMPLEMENT D’ETUDE D’INCIDENCES, suite à l’annulation par le Conseil d’État du permis unique pour la construction et l’exploitation de 6 éoliennes (3 sur le territoire de la commune de Genappe et 3 sur le territoire de la commune de Nivelles) d’une puissance unitaire maximum de 3,4 MW, création de chemins d’accès et d’aires de montage, pose de câbles électriques et construction d’une cabine de tête (située sur la commune de Genappe).

Monsieur le bourgmestre, Mesdames et messieurs les échevin(e)s

Je voudrais vous faire part de mon avis favorable au sujet du complément d’études d’incidence déposé par Windvision  et réalisé par CSD ingénieurs SA concernant l’implantation d’éoliennes sur le territoire de Genappe et de Nivelles.

Il me semble qu’il est grand temps pour Genappe d’enfin s’engager significativement dans la lutte contre le dérèglement climatique. En effet alors que le Conseil communal à l’unanimité a voté la convention des maires en 2016 qui prévoit l’augmentation de l’usage des sources d’énergie renouvelable sur son territoire, il faut bien admettre qu’ aucune avancée notable n’a été faite par le Collège. C’est d’autant plus regrettable que la ville a en outre adopté un plan d’actions pour l’énergie durable et le climat qui engage la ville à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% à l’horizon 2030. C’est-à-dire demain. Il faut de plus remarquer que le Collège a constamment pratiqué des manœuvres dilatoires pour s’opposer à l’implantation d’éoliennes quels que soit les projets proposés notamment en commandant une étude de cadre éolien communal pour le moins contestable juridiquement et qui de toute manière, purement indicative, ne peut en aucun cas se substituer au cadre éolien régional.

Il faut prendre en compte que l’étude soumise à enquête publique répond parfaitement aux objections du Conseil d’état qui avait annulé le permis unique d’implantation d’un parc d’éoliennes sur notre territoire.
Le chantier d’ une durée inférieure à 12 mois nécessitera des modifications de voirie qui n’exigent plus une délibération du Conseil communal, ce qui avait été le motif pour annuler le permis initial.

Le projet aura un faible impact paysager et sera conforme aux prescriptions de la Région Wallonne. De même l’impact sur la biosphère sera négligeable.
Les nuisances sonores seront limitées par le bridage des éolienne principalement la nuit.
Des dispositifs d’arrêt des éoliennes seront installés pour éviter l’effet stroboscopique pendant les périodes gênantes d’ombres portées.
Et, cerise sur le gâteau, une participation citoyenne de 33% est prévue par le promoteur via des associations citoyennes et coopératives.

Il faut aussi prendre en compte que la production d’électricité de 40000 MWh/an permettra d’alimenter près de 12000 ménages soit une grande partie de la population de Genappe et de Nivelles.

C’est pour toutes ces raisons que je vous demande de soutenir sans atermoiements funestes ce beau projet qui vous et nous permettra de répondre de manière significative aux défis urgents de notre temps.

Je vous confirme en tout cas mon avis favorable sans réserve pour ce projet  en espérant sa rapide mise en œuvre.

Mes sincères salutations.

 

Philippe Lorsignol

X