29 octobre 2019

Le Programme Stratégique Transversal (PST) de Genappe 2019-2024

La majorité a travaillé seule. Ecolo Genappe #CréonsDemain est peu convaincu. Un Programme sans surprise.

 

Nombreux sont les leviers au niveau des politiques locales. Pour le GIEC, 60% des solutions pour répondre à l’urgence climatique sont entre les mains des villes et communes qui doivent dès lors sortir de leur zone de confort. C’était d’ailleurs la demande de notre groupe le soir de l’installation du nouveau Conseil communal de Genappe en décembre 2018. Il est temps que Genappe s’engage dans la transition écologique !

En 2016, Genappe décidait par son plan climat de réduire de 40% ses gaz à effet de serre d’ici 2030. Allons-nous seulement parvenir à cet objectif que nous savons par ailleurs très insuffisant ? A la lecture de ce PST, nous ne le pensons pas.

 

Genappe est une des rares communes qui, à l’unanimité, s’est prononcée en février 2018 contre les visites domiciliaires. Dans la foulée, tous les partis politiques décidaient que Genappe serait une « vraie » commune hospitalière. Pareil engagement nécessiterait de nous éloigner de certains réflexes normatifs ou procédurier au profit de la créativité des réponses. La force de la solidarité citoyenne sur notre commune doit encourager bien davantage les efforts politiques en ce sens. Et ce, vis-à-vis de toutes les personnes fragilisées qu’elles soient de passage ou installées à Genappe : migrants, demandeurs d’asiles, seniors-familles et enfants vivant dans la précarité et/ou l’isolement. De nouveau, nous ne retrouvons pas suffisamment ces engagements dans le PST.

 

Le centre de Genappe va voir arriver de nombreux nouveaux habitants dans les prochaines années suite aux projets immobiliers. Il devrait aussi accueillir deux nouvelles écoles secondaires. Il y aura bien sûr des impacts sur la mobilité, sur les besoins en services (écoles, crèches,…). Pourtant, on ne retrouve nulle part dans le PST une stratégie pour anticiper ce développement.

 

En définitive, pour l’ensemble des matières qui font notre quotidien, la présente législature devrait impérativement être ce moment clé de la rupture avec le passé… 20% des habitants ont voté en ce sens, il y a un an, pour une commune plus écologique, plus bienveillante, plus participative. Par respect pour ces 20% qui ont voté pour notre groupe mais aussi par respect pour ceux et celles qui ont voté pour la majorité en place, forts de promesses électorales pertinentes, nous avons essayé, dans les délais impartis, d’analyser le PST 2019-2024 afin de vérifier objectivement s’il est garant de leur application.

 

Au terme de notre analyse, nous reconnaissons que la majorité en place est cohérente avec elle-même et persiste à travailler dans un esprit de continuité et de sécurité n’osant alors pas appliquer certaines de ses promesses électorales par manque de conviction ou de courage (sa marche arrière sur le dossier des poubelles à puces en est un exemple). Ce PST sans réelle surprise n’apaise pas nos inquiétudes formulées lors des votes du pacte de majorité et de la déclaration de politique générale. Nous ne sommes pas convaincus que l’application de ce Programme permette à Genappe de s’inscrire d’ici l’échéance du présent Plan parmi les villes et communes réellement en transition.

 

Enfin, nous regrettons que la majorité se soit isolée pour la conceptualisation et la rédaction de ce programme stratégique. La concertation de la minorité, des commissions et des citoyens aurait permis une autre dynamique et évité peut-être des déceptions et frustrations.

Au-delà de nos différences politiques et avec l’ensemble de la population, ne devons-nous pas nous rassembler autour de cette évidence du changement de cap ? Chaque jour, les urgences nous sont rappelées dans des rapports, la presse, l’actualité. Dans le contexte aussi du repli sur soi, de la montée de l’extrême droite et du populisme, ne devons-nous pas nous serrer les coudes pour faire face aux risques multiples et créer une commune bien plus inclusive où les citoyens sont entendus et prennent activement part à tous les débats et toutes les décisions qui les concernent ? N’est-il pas d’ailleurs de notre responsabilité politique d’inciter et d’optimiser tout investissement citoyen ? La participation citoyenne était un axe commun à tous les partis politiques en campagne sur notre commune…Elle fait pourtant partie des grands absents de ce PST.

 

 

Anne Beghin
Axelle Muller
Benoit Moreau
Bernard Löwenthal
Ludivine Brocca

X