4 février 2020

Genappe Commune Hospitalière – Un projet de vivre ensemble qui pense vraiment l’autre

Historique

Fin 2017…un projet de loi criminalise la solidarité et nous met en alerte. Le projet de loi de visites domiciliaires émane du fédéral et s’inscrit dans le contexte des migrations, du parc Maximilien lieu de refuge de centaines de jeunes arrivés de si loin, de ces ailleurs quittés pour une vie plus digne, plus humaine, moins violente, moins risquée. Ce projet de loi nous glace le sang à cause de la violence des visites : Oui, les visites domiciliaires sont une procédure extrêmement violente. Il s’agit d’une entorse à notre humanisme, à la démocratie, et, à des valeurs fondatrices comme la liberté ou la solidarité. A l’époque, des communes commencent les unes après les autres à s’insurger contre ce projet par la voie d’une motion de rejet de ces visites. Et Genappe en fera partie. A côté de communes wallones-bruxelloises et flamandes qui se battaient donc pour plus de dignité on trouvait aussi la présidente du sénat, l’ordre des magistrats, des avocats, constitutionalistes, associations de terrain et des milliers de citoyens…

Personnellement je croyais en l’humanisme de l’ensemble des conseillers de ma commune. J’espérais en tous cas que, sur cet essentiel là, nous serions toutes et tous unis, sans ambiguïté… et qu’ensemble nous serions prêts à nous battre pour les droits humains. J’étais portée aussi par l’engagement récent de notre commune dans le réseau Territoire de mémoire. Mais surtout, surtout par ces chenappans qui se mobilisaient déjà chaque jour. Et…le 27 février 2018, au terme de longues interventions et d’un huis clos en conseil communal, l’opposition Ecolo-PS et de très nombreux citoyens parviennent à gagner la confiance de toutes les formations politiques en place. A l’unanimité, Genappe rejette ce projet de loi. Humainement, c’est le soulagement.

Mais pour les nombreux hébergeurs(euses) de notre commune c’est aussi peut-être une forme de reconnaissance qui se concrétisera dès mars 2018 par la création d’un groupe appelé Genappe Solidaire. Dans la foulée, Ecolo Genappe convaincra les forces politiques en place de la nécessité de rédiger une nouvelle motion pour que Genappe devienne alors réellement hospitalière mettant notre commune sur la voie de l’empathie et du respect vis à vis des personnes, de leur histoire, de leur traumatisme. Il s’agira alors de mettre en place les engagements exprimés. Aller bien au delà du slogan.

En mars 2019, un Groupe de Travail est créé en ce sens, réunissant la directrice de la ville de Genappe, l’échevin en charge de cette nouvelle matière, la responsable du PCS, notre groupe politique, des citoyens engagés, le centre culturel et bien sûr des représentants de Genappe solidaire. Ce dernier regroupe aujourd’hui des hébergeurs, des transporteurs mais aussi des gestionnaires du frigo solidaire.

Depuis près d’un an, le Groupe de Travail s’est consacré à la mise en action d’un axe fort de la motion, celui qui concerne la nécessité d’éducation et d’information du plus grand nombre sur les migrations. En plus de la sensibilisation du personnel communal et des conseillers communaux, un premier événement est ainsi pensé par la Groupe de Travail et orchestré par le Centre culturel et le Monty.

«Genappe Autour du Monde/ Genappe Commune Hospitalière»

C’est tout un programme qui démarre le 28 février. Un repas préparé par les hébergeurs(euses) de notre commune dès 18h30 sera suivi de la projection du documentaire « VNous »….documentaire de Pierre Schonbrodt du Centre d’Action Laïque. Ce documentaire nous emmène à la rencontre des migrants et des VNous, ces citoyens qui accueillent chez eux ceux que l’Europe rejette hors de ses frontières. Toute la journée du 1 er mars sera rythmée par une série d’activités gratuites pour petits et grands, l’occasion d’aller à la rencontre d’autres cultures, du monde, de l’Autre. Et pour clôturer cet événement rien de tel qu’un apéro/auberge espagnole de 18 à 20h. Apportez un plat à partager ! Hébergeurs, intéressés ou simplement curieux, tout le monde est bienvenu à ce moment convivial.

Pour la soirée du 28 et certains ateliers du 1er mars : Réservation indispensable au 067/77 16 27 ou reservation@ccgenappe.be

Crédit photo Céline Van Zandycke.
Anne Beghin
Conseillère communale

X