10 novembre 2021

Espace 2000 à Genappe: deux ans de perdus

L’indispensable rénovation de ce site exige de nouvelles manières de travailler du Collège communal.

Il y a quasi deux ans jour pour jour, le Collège annonçait en grande pompe la rénovation de l’Espace 2000 dans le cadre d’une collaboration avec le programme régional de transition énergétique Renowatt… Lors du conseil communal d’Octobre dernier, l’annulation du projet était annoncée de manière beaucoup plus discrète.  Si à grand renfort de presse notre bourgmestre vantait il y a deux ans le futur centre administratif relooké en “smart city” comme un « Un projet ambitieux… qui se doit de servir d’exemple à toutes les communes wallonnes… » le même précisait le mois passé que l’annulation du dit projet était “une très bonne chose”.

Deux ans de perdus pour notre commune, deux ans de dépenses de chauffage inutiles, deux ans d’émissions de CO2 qui nous éloignent de nos objectifs de réductions des émissions de gaz à effets de serre.

Pourtant dès 2019, nous avions mis en garde le Collège sur les manquements et faiblesses de ce projet (https://genappe.ecolo.be/le-projet-de-renovation-de-lespace-2000/).  D’une part le retour sur investissement d’une partie des rénovations ne pouvait se réaliser que sur une durée plus longue que la durée de vie résiduelle de ces bâtiments (la porte parole de Renowatt affirmant en conseil communal que ce que nous avions appelé l’en-capsulage de préfabriqués avait une durée de vie maximale de 20 ans !) ; d’autre part la problématique de l’amiante était complètement négligée.   Force est de constater que les faits donnent raison à notre analyse.

Nous ne nous appesantirons pas sur les raisons de cet échec mais invitons l’ensemble des acteurs concernés à entamer de suite les démarches nécessaires à la remise en état énergétique du centre administratif de la commune. Pour se faire, nos propositions émises en 2019 restent d’actualité, à savoir :

  1. Procéder à l’optimisation énergétique de l’hôtel de ville et de la salle polyvalente par l’isolation des toitures et des murs par insufflation, la création d’un réseau de chaleur limité et la pose de panneaux photo-voltaïques.
  2. Réinstaller (au moins temporairement) certains départements administratifs dans le centre-ville.
  3. Rebâtir la partie du complexe administratif composé de pré-fabriqués amiantés (soit la crèche, la bibliothèque, l’académie et le service travaux) en de véritables bâtiments zéro-énergie exemplaires. Cette reconstruction pourrait inclure des habitations et être réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé pour en assurer la faisabilité financière.

Dans la modification budgétaire de Novembre 2021 soumise au conseil Communal, le Collège propose d’investir dans le remplacement de la toiture amiantée de l’hôtel de ville et la pose de panneaux photovoltaïques.  C’est un premier pas qui reprend des éléments du point 1 de notre plan d’action.  Nous invitons l’exécutif communal à aller plus loin et à s’inspirer de nos autres propositions.  Comme déjà exprimé, Ecolo Genappe #CréonsDemain est dans ce cadre ouvert à un exercice de co-construction avec la majorité. Et ce d’autant plus que la réalité climatique oblige les politiques communales à un maximum de créativité et d’intelligence collective.

 

Thierry Ferracin, Co-président de Ecolo Genappe #CréonsDemain

Anne Beghin, Cheffe de groupe Ecolo Genappe #CréonsDemain au conseil communal

X