Chronique du conseil communal du 24 novembre 2020

Compte-rendu de la séance publique par Thierry Ferracin

Le conseil est diffusé sur le réseau social Facebook.  La diffusion reste visible sur : https://www.facebook.com/499602560398044/videos/2499900223639948.  A noter que les commentaires écrits par les internautes au cours de la séance ont été effacés par le CM de la ville (sauf 2).  Nous regrettons cette censure.

Absences et excuses : Kevin Paulus et Anne Beghin sont excusés.

 

1. Environnement – Règlement complémentaire de circulation- Création d’un emplacement de stationnement pour personne handicapée-Rue de Ways à Genappe-Approbation

Demande de création d’un emplacement de stationnement pour personne handicapée à la rue de Ways (à hauteur du n°69) à Genappe parce que la personne se trouve dans les conditions requises pour la création d’un tel emplacement. La rue de Ways est effectivement une rue dans laquelle le stationnement n’est pas aisé et dans laquelle il n’existe plus d’emplacement réservé aux personnes disposant de la carte « handicapé ». L’emplacement le plus proche se trouve sur le parking se trouvant à l’entrée du parc de la Dyle.

Approuvé à l’unanimité

2. Secrétariat communal – Modification du tableau de préséance des Conseillers communaux.

Suite à la démission de Madame A. Muller en tant que Conseillère communale et à la désignation de Madame Charlotte Laureys en qualité de Conseillère communale effective, il y a lieu de modifier le tableau de préséance.

3. Secrétariat communal – Centre culturel de Genappe, asbl – Démission d’un délégué de la majorité – Prise d’acte et désignation d’un nouveau délégué.

Démission de Monsieur Léopold Vanderhaeghen comme délégué de la majorité au Centre Culturel de Genappe (asbl). On prend acte afin de pourvoir à son remplacement par Raphael Deplane.

4. Secrétariat communal – Centre culturel de Genappe, asbl – Démission d’un délégué de la minorité – Prise d’acte et désignation d’un nouveau délégué.

Démission de Piwi Leman comme délégué de la minorité Centre Culturel de Genappe (asbl) et remplacement par Benoit Moreau.

5. Secrétariat communal – Intercommunale « Bataille de Waterloo 1815 » – Convocation à l’Assemblée générale ordinaire du 9 décembre 2020 – Ordre du jour.

Bernard Löwenthal (Ecolo #GCD), vice-président de l’intercommunale, détaille les points de l’ordre du jour de l’assemblée générale :
1. Approbation du P.V de l’A.G du 08 juillet 2020
2. Approbation du budget 2021 tel qu’approuvé en CA
Le budget de l’intercommunale est de +/- 170k € par an. Ca peut sembler peu mais il faut prendre en compte que la gestion quotidienne du site est faite par Kléber Rossillon. Il est réparti comme suit pour 2021 :

  • 42600 € pour frais d’entretien, d’énergie et de réparation (plus que l’année passée parce qu’il faut 17k€ pour une réparation à l’Hôtel du musée.
  • 450 € pour frais de bureau
  • 800 € pour les assurances
  • 700 € pour les honoraires (avocats, expert-comptable,…) : en baisse parce que le litige Hôtel du musée va s’arrêter
  • 707 € de frais de personnel (légère hausse)

Globalement, le budget est constant comparé à l’année passée.

  1. Evaluation du plan stratégique 2020-2021-2022

Plusieurs dossiers ont pris du retard à cause de la crise sanitaire. Les délais administratifs ayant été allongés.

Les aménagements près de la ferme d’Hougoumont (parking, jardin, scénographie,…) sont reportés à 2021 parce qu’on attend la validation de l’urbanisme.
La restauration du panorama (décor, toiture,…) est en attente du certificat de patrimoine et donc aussi reportée à 2021.
Les travaux pour l’aménagement PMR du mémorial sont réalisés.

Approuvé à l’unanimité.

6. Secrétariat communal – Intercommunale IMIO – Convocation à l’Assemblée générale ordinaire du 09 décembre 2020 – Ordre du jour.

Note : IMIO signifie intercommunale de mutualisation informatique et organisationnelle. En gros, elle développe des logiciels pour ses associés (les communes,…). Ce sont des outils comme la gestion des délibérations du Conseil, gestion de projets, les sites internet ou intranet, guichets en ligne,…

Bernard Löwenthal (Ecolo #GCD), en tant que représentant ECOLO au sein du conseil d’administration de IMIO, présente l’ordre du jour de l’assemblée générale :

  1. Présentation des nouveaux produits et services : stratégie Cloud, WallonieConnect, GED Nuxéo et Intranet Quaive.
  2. Point sur le plan stratégique 2020-2022 : En gros, l’intercommunale est en ligne avec le plan. Le Covid n’a pas eu d’impact négatif important sur l’intercommunale, le travail ayant pu continuer en teleworking de manière très efficace.

Le plan stratégique se compose de 5 objectifs :

Objectif stratégique 1 : Consolider la reconnaissance d’iMio comme partenaire des Pouvoirs locaux et acteur public Wallon de la mutualisation informatique.
Objectif stratégique 2 – Fournir une offre technologique durable correspondant aux besoins des membres.
Objectif stratégique 3 – Accompagner les Pouvoirs locaux dans la transformation digitale des services publics.
Objectif stratégique 4 – Améliorer le fonctionnement de l’organisation.
Objectif stratégique 5 – Maitriser la croissance et les coûts pour tendre vers l’autonomie financière.

  1. Présentation du budget 2021 et approbation de la grille tarifaire 2021.

Le chiffre d’affaire continue sa croissance. 4% en 2021 pour atteindre 4,27 Mio €.

Le principal coût est les rémunérations (3 Mio €) qui augmente un peu vu l’augmentation du cadre pour supporter les nouveaux produits. La sous-traitance reste importante mais est en baisse (800k €).

Les subsides continuent à diminuer comme prévu. Plus que 100.000 € en 2021. On va atteindre l’autonomie complète. On peut donc dire que la santé financière de l’intercommunale est bonne.

Les tarifs sont indexés (1%) ce qui est normal.  Les solutions intranet, WallonieConnect et GED sont ajoutées à la grille tarifaire.

Approuvé à l’unanimité.

7. Secrétariat communal – Intercommunale Sociale du Brabant wallon (ISBW) – Convocation à l’assemblée générale du 14 décembre 2020 – Ordre du jour.

Les points sont :

  1. Prise d’acte – modification de la représentation communale
    2. Approbation du procès-verbal de l’Assemblée générale du 03 septembre 2020
    3. Démission du Conseil d‘administration – désignation d’un administrateur
    4. Plan stratégique – état d’avance des travaux – information
    5. Adoption du budget 2021.

Le budget est déficitaire de 274k€.

Stéphanie Bury (MR), administratrice de l’ISBW, présente l’intercommunale : accueil de la petite enfance (Baisy Thy à Genappe), plaines, puéricultrices volantes … la collaboration efficace est mise en avant par l’échevine.

Tiffany Fevery (Plus) demande des détails sur le plan stratégique.  La réponse (S Bury – MR) porte sur le rétablissement des finances et des axes de développement de l’intercommunale.

Ludivine Brocca (ECOLO #GCD) : « Nous appuyons le travail qui est en cours mais nous ne pouvons pas approuver le budget 2021 qui est très déficitaire (274.000€). Nous approuvons donc le point 4 et nous nous abstenons sur le 5ème pour indiquer la nécessité que les démarches en cours aboutissent rapidement pour avoir enfin une bonne santé financière. »

Le point 4 est approuvé à l’unanimité. (Les points 1 à 3 ne sont pas soumis au vote)

Le point 5 (budget) reçoit l’abstention du groupe ECOLO #GCD.

 

8. Secrétariat communal – Intercommunale pure de financement du Brabant wallon (IPFBW) – Convocation à l’Assemblée générale du 15 décembre 2020 – Ordre du jour.

L’intercommunale pure de financement gère principalement le portefeuille d’actions pour le compte des communes et centralise des marchés de services pour les communes, CPAS et autres entités provinciales.

En cette année 2020 très spéciale, l’intercommunale n’a pas de nouveau projet d’investissement à proposer. L’AG ne peut donc comporter d’autres points que l’évaluation du plan stratégique 2020-2022.

Benoit Moreau (ECOLO #GCD): « Nous regrettons que les projets d’investissement dans la production d’énergie verte n’aient pas avancés. Il y a des pourparlers en cours avec EBW-InBW. Nous demandons que l’IPFBW ne tarde pas à concrétiser ses projets de transition énergétique. » 

Gérard Couronné (MR-CDH) demande que cette remarque soit indiquée dans le positionnement de la commune pour l’AGCe point est noté au PV.

Christine Gilain (Ensemble) s’interroge sur le pourquoi de l’intérêt de cette intercommunale pour l’achat groupé de masque.  Réponse du bourgmestre : « ce n’est pas condamnable ».

Approuvé à l’unanimité.

9. Secrétariat communal – in BW scrl Intercommunale – Convocation à l’Assemblée générale ordinaire du 16 décembre 2020 – Ordre du jour.

InBW a délégué Bernard Löwenthal (ECOLO #GCD) pour expliquer les points au conseil (il est membre du conseil d’administration pour ECOLO) :

Les points sont :

  1. Composition de l’assemblée
    2. Modifications de la composition du Conseil d’administration
    Remplacement de Laurence Rothier par Sophie Keymolen et de Mathieu Michel par Carole Ghiot.
    3. Évaluation 2020 du Plan stratégique 2020-2022

Les 154 actions du plan stratégique, couvrant les 5 objectifs stratégiques, ont tous été évalué selon un indice santé qui indique :

  • vert ceux qui se déroulent selon les prévisions
  • orange ceux qui nécessitent un suivi rapproché ou une précision de la stratégie
  • rouge ceux qui nécessitent des mesures pour lever les obstacles

56% des actions se déroulent comme prévu, malgré la crise sanitaire ! Seulement 6% (9 actions) sont en rouge.
2020 a évidemment été dominé par la crise sanitaire. InBW a pu assurer la continuité des services tout en luttant contre la propagation du virus. Mais des priorités de nombreux projets ont été revues.
Je trouve que les services d’InBW ont fait un boulot remarquable en faisant cette évaluation.

  1. Association de Braine-le-Comte
    Braine-le-Comte utilise InBW pour la collecte et le traitement des déchets.
  2. Smart Energy Invest II – prise de participation

Objectif de cette nouvelle société : Procéder à toute forme d’investissement dans des installations de production d’énergie renouvelable à destination d’infrastructures publiques ou privées contribuant au développement économique responsable de la province du BW.
Smart Energy Invest II sera constitué à 60% par Enerdeal. Nivelinvest et InBW prendront chacun une participation de 20% (18.000 €).

  1. Démarrage de la collecte des P+MC

La possibilité d’étendre la collecte des PMC à tous les plastiques va démarrer plus tôt que prévu. En juillet 2021 plutôt qu’en octobre. InBW ne le savait pas quand ils ont donné les prévisions du coût-vérité et n’en a donc pas tenu compte.

C’est une bonne nouvelle pour les habitants puisque cela permettra de diminuer le nombre de sacs blancs à utiliser. Par contre, cela signifie une baisse de revenus pour les communes puisque le volume de ces plastiques est beaucoup plus grand que leur part en poids. Et c’est bien entendu une excellente nouvelle pour l’environnement.

  1. Questions des associés au Conseil d’administration

On peut envoyer des questions à l’avance ou le faire via le chat pendant la séance (qui sera virtuelle).
8. Approbation du procès-verbal de séance

Approuvé à l’unanimité.

10. Secrétariat communal – C.P.A.S. – Budget 2020 – Modifications budgétaires n°2 – Services ordinaire et extraordinaire – Approbation.

Présentation par le président du CPAS (V. Girboux) des augmentations de dépenses liées au COVID principalement.

Charlotte Laureys et Daniel Detienne (tous deux membres du conseil représentant ECOLO #GCD) avaient approuvé en Conseil CPAS : ces changements sont justifiés par suite du Covid.

Approuvé à l’unanimité.

11. Finances – Budget communal – Exercice 2020 – Modifications budgétaires n°2 – Arrêté du Ministre des Pouvoirs locaux du 30 septembre 2020 – Prise d’acte.

RAS

12. Finances – ASBL Salles communales de Genappe – Comptes de l’exercice 2019 et budget 2020 – Prise d’acte.

RAS

13. Travaux – Marché de travaux – 1504 – Réparations des murs des cimetières – Approbation des conditions et du mode de passation.

49.307,50 € TVAC via marché par la procédure négociée sans publication préalable.

Cette année, ce sont les cimetières de Bousval et Vieux-Genappe qui seront rénovés (chaque année deux cimetières seront rénovés).

Approuvé à l’unanimité.

15. Travaux – Marché de travaux – 1509 – Aménagement d’une aire de jeu à Ways – Approbation des conditions et du mode de passation

39.809,00 € TVAC via marché par la procédure négociée sans publication préalable. Sollicitation pour obtention de subsides auprès d’Infrasports.  Notons que le choix de l’endroit avait été realise en concertation avec un groupe de Waysiens et que la Ville finacerait à hauteur de 70% le montant global

Approuvé à l’unanimité.

16. Travaux – Marché de travaux – Construction d’une annexe à la salle polyvalente de l’Espace 2000 – Approbation des conditions et du mode de passation

99.796,25 € TVAC via procédure négociée sans publication préalable.

L’annexe sera principalement destinée à l’école NESPA (rangement matériel)

Approuvé à l’unanimité.

17. Energie – Appel à projet Pollec 2020 initié par le SPW : Volet 1 Coordinateur Pollec et Volet 2 Investissements Plan Climat – Acceptation.

Appel à projet « POLLEC 2020 » qui couvre 2 volets :

  • Inciter les pouvoirs locaux à engager un(e) coordinateur(trice) en vue (mi-temps pendant 2 ans – budget 33.600€) :
    • d’élaborer un Plan d’Action pour l’Énergie Durable et le Climat (PAEDC) ou d’actualiser leur PAEDC
    • de piloter et mettre en œuvre leur PAEDC dans le cadre de leur engagement dans la Convention des Maires.
  • soutenir à la réalisation d’investissements.

Les thématiques visées sont :

  • La production d’énergie renouvelable (excepté filière photovoltaïque et grand éolien)
  • La mobilité
  • L’amélioration de la performance énergétique des logements
  • L’adaptation aux changements climatiques

Le Collège a décidé d’y participer. Le Conseil est invité à confirmer la candidature de la Ville de Genappe à l’appel à projet « POLLEC 2020 ».

Benoit Moreau (ECOLO #GCD) explique notre satisfaction quant à cet appel à projet. Seul bémol, nous aimerions que l’éolien trouve une place plus importante et surtout qu’il se concrétise rapidement !

Approuvé à l’unanimité.

18. Energie – Rénovation du système de chauffage de l’école de Houtain-le-Val via l’installation d’unités de pompe à chaleur en remplacement du chauffage par accumulation existant – Approbation des conditions et du mode de passation.

96.645,08 € TVAC (projet en 2 phases qui seront budgétées sur 2 ans).

Christine Gillain (Ensemble) : pourquoi ne pas plutôt isoler les bâtiments ? Réponse de V. Girboux (MR) : une étude a été faite.

Approuvé à l’unanimité.

19. Travaux – Marché de services – Contrat de performance énergétique – Optimisation de la performance énergétique de certains bâtiments communaux – Approbation des conditions et du mode de passation.

48.303,20 € TVAC

Le contrat de performance énergétique est constitué de 2 étapes : une phase de petits investissements (25.000 €) et une phase (25.000 €) de suivi des consommations pendant 1 an.  Il est proposé de conclure un contrat de performance énergétique sur 4 bâtiments communaux, l’école de Baisy-Thy, la salle Omnisport, le service des travaux rue Joseph Berger et la crèche de Bousval. L’objectif est de diminuer de 20% les consommations d’énergie (note : il y a plus de 100000 euros de consummation pour ces 4 lieux actuellement. Si au bout des 18 mois, le prestataire parvient à faire diminuer la consummation de 20%, il réalisera un benefice de 2 x 25 000 euros, si moins, il assurera des pénalités.)

Tiffany Fevery (Plus) : pourquoi ne pas intégrer les bâtiments de l’Espace2000 ?  Réponse : ils sont déjà couverts par un projet de rénovation (RenoWatt).

Charlotte Laureys (ECOLO #GCD) marque son soutien sur le programme qui vise à l’optimisation énergétique des bâtiments mais est surprise par le choix de la crèche qui a été ouverte en 2018.  Est-ce une bonne pratique de réaliser des bâtiments non-exemplaires (exemple récent : la buvette du foot) pour ensuite devoir les optimiser ?  Elle demande que le conseil se positionne pour les futurs bâtiments communaux pour qu’ils soient exemplaires/passifs.  C’est un impératif environnemental et un plus pour les finances publiques.

Réponse de Vincent Girboux : l’optimisation concerne la régulation et la gestion du bâtiment et un accompagnement du personnel et pas l’isolation du bâtiment lui-même.

Réponse du Bourgmestre : oui bien sur nous y veillons …

Ludivine Brocca (ECOLO #GCD) fait remarquer que cette gestion optimisée devrait être réalisée en amont pour éviter des surcoûts par après …

Approuvé à l’unanimité.

20. Urbanisme – Urbanisme – Patrimoine – Implantation d’une cabine à haute tension d’Ores sis rue Haute à Glabais – Approbation de l’aliénation et du compromis de vente

La société Ores souhaite implanter une nouvelle cabine à haute tension à la rue Haute à Glabais dans le domaine public afin de remplacer une cabine déjà existante située dans le local scout.

Ores souhaite acquérir environ 40 m² du domaine public moyennant un prix de 1,00 € payable le jour de la signature de l’acte authentique. Tous les frais se rapportant à la vente (mesurage, acte, …) seront à charge de l’intercommunale. La vente se fait sous condition suspensive d’obtention du permis d’urbanisme.

Approuvé à l’unanimité.

21. Secrétariat communal – Communications du Collège communal.

21.1. Journée internationale de la lutte contre la violence faite aux femmes le 25 novembre (S Bury MR): La ville participe à la sensibilisation par rapport à cette problématique. Un facebook live sera organisé avec l’ASBL les Tamaris. Un groupe de travail communal se met en place et le CPAS est impliqué.

Tiffany Févery (Plus) remercie le Collège pour le suivi (elle avait déposé une motion cette année sur ce thème).

21.2. Genappe Commune Hospitalière (S Bury MR). Une solution est demandée par Genappe Solidaire pour héberger des migrants durant la période COVID. Un local est mis à disposition (local de la balle pelotte sur la place Gossiaux à Bousval) pour accueillir 6 migrants.

Ludivine Brocca (ECOLO #GCD) remercie le collège et les bénévoles de Genappe Solidaire : « Je souhaite remercier l’ensemble des membres du groupe de travail Commune Hospitalière et le Collège pour sa compréhension de l’urgence et sa réponse à la demande du groupe Genappe Solidaire concernant la mise en place d’un hébergement pour migrants en transit. Le bâtiment reçu était dans un état impeccable et a été amélioré par la Ville, et le suivi de Mme Bury, encore en ce jour, est très appréciable. J’en profite également pour remercier les citoyens qui se mobilisent pour ce projet solidaire et j’invite les membres du conseil à aller vers eux en cas de question,…. »

21.3. Plateforme de volontariat (S Bury MR). La plateforme avait été lancée au début de la crise COVID et est relancée maintenant. La plateforme permet de demander et de proposer de l’aide.

Charlotte Laureys (ECOLO #GCD) interroge sur la nature des aides demandées/offertes dans l’objectif que les citoyens qui regardent le conseil puisse proposer leurs services.  Réponse : besoin d’aide pour des courses, pour de petits travaux, pour des déplacements, de la couture de masques ou simplement discuté.

21.4. Tickets à gratter (B Huts CDH): l’action est étendue jusqu’au 31 décembre. Elle est présentée comme un « vif succès » (ndlr: ce n’est pas notre analyse. Peu de commerçants (44 sur 120) participent à l’opération et son impact effectif sur le commerce est négligeable).

21.5. Plan local de propreté (B Huts CDH): Appel à projets de la RW. Le plan de la Ville est approuvé et elle recevra un subside pour financer 14 plans d’actions (investissement dans des cendriers (ndr : ???), actions de sensibilisation, …).

21.6. La zone 30 du centre-ville est prolongée jusque fin décembre. Un évaluation sera alors faite.

21.7. Les feux d’artifice au nouvel an. Beaucoup de personnes se plaignent du bruit sur les élevages et les animaux. Le bourgmestre vante l’existence de feux d’artifices « à bruit contenus » qui seront autorisés contrairement aux feux d’artifices classiques. Il met donc à l’ordre du jour, en urgence pour que ce soit effectif pour les fêtes de fin d’année, le point d’adapter le règlement pour ne permettre des feux d’artifice qu’à la condition qu’ils soient à bruit contenu.
Approuvé à l’unanimité.

22. Divers apportés par les conseillers

C’est la première fois que des élus de la majorité posent des questions dans le cadre des divers.  Surement un effet de la diffusion du conseil sur les réseaux sociaux.  C’est une bonne chose que des élus (d’habitude si silencieux) s’expriment mais nous nous interrogeons sur la pertinence de questions posées plus pour assurer une présence médiatique que pour véritablement s’informer.

Sarah Hermans (MR) : interroge sur l’avancement du projet Ilot Mintens. Gérard Couronné répond que ca traîne à cause de la procédure de rénovation urbaine, les subsides sont indispensables pour pouoir avancer. (ndlr : nous reviendrons en détail sur ce dossier qui traine depuis 30 ans). 

Renaud Vanpeteghem (MR) interroge sur le statut de l’ancien magasin de meubles du centre-ville. Carine Meessens (Mr) répond que le permis de construire est accordé depuis deux ans…

 Anne-Sophie Hayois (MR) demande un rappel des initiatives de la Ville concernant l’isolation de l’habitat résidentiel.
Vincent Girboux (MR) répond en expliquant le travail réalisé par l’ASBL Notre Maison qui gère les logements de CPAS. Ils remplacent 620 chassis dans les Crawannes (230 Mw économisés) et vont rénover 68 logements dans la Cressonière (2,5 millions € d’investissement).

Axelle Vanderlinck (MR) demande si il y a des projets culturels à Genappe en réponse à la proposition de la Fédération Wallonie-Bruxelles « un futur pour la culture » (3 à 10.000 € de subsides possibles par projet). Vincent Girboux répond que 3 artistes ont rentré des projets mais n’ont pas été retenu. Il va y avoir une deuxième chance de participer.

Michael Rouffiange (MR) explique le projet d’un club de tennis sur un terrain du CPAS à l’arrière de l’Espace 2000.  Carine Meesens explique qu’un CU2 est actuellement déposé au service urbanisme pour une séquence enquête publique, avis du collège, avis de la fonctionnaire déléguée… pour après pouvoir introduire une demande de permis officielle.

Convention des droits de l’enfant : Ludivine Brocca (ECOLO #GCD) présente ce divers à la place de Anne Beghin excusée : La Convention relative aux droits de l’enfant a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 20 novembre 1989. La crise du Coronavirus accélère les injustices, la précarité et en définitive la pauvreté infantile déjà beaucoup trop élevée en Belgique. En effet, notre pays possède l’un des taux de pauvreté infantile les plus élevés d’Europe. Il est normal dès lors que la lutte contre la pauvreté des enfants soit une priorité. La crise générée par la pandémie de COVID-19 menace de frapper le plus durement les enfants et les familles.

En novembre 2019 un arbre avait été planté avec les enfants dans le cadre de cet anniversaire et au terme d’un cortège orchestré par le CCG et autres associations de terrain.

En novembre 2020, « En Avant ! », le festival des droits des enfants et des jeunes a été organisé de manière virtuelle par le Centre culturel de notre commune. La commune a-t-elle eu l’occasion de poser une action ?

Que compte faire la commune pour marquer le coup dans le cadre de l’anniversaire de cette convention en novembre 2021 à un moment où -espérons-le- nous serons sortis de la crise actuelle mais où malheureusement les enfants auront fait partie des victimes de cette crise ?

Réponse de Vincent Girboux qui explique que c’est le centre culturel qui est chargé de ceci. Il détaille les opérations entreprises par la ville et le CPAS dans le cadre des écoles, des plaines et d’animations de sensibilisation spécifiques

Temps de stationnement dans le centre-ville.  Tiffany Fevery interroge sur l’évaluation sur la diminution du temps de stationnement maximal autorisé dans le centre -ville. 

Réponse du bourgmestre : retour favorable des commerçants.  Une évaluation sera réalisée en fin d’année et débouchera sur une decision definitive.

Crise COVID.  Christine Gilain (ENSEMBLE) interroge sur l’impact de la crise sur la commune et les habitants. 

Réponse du bourgmestre et du président du CPAS : télétravail à tour de rôle pour les fonctionnaires communaux, augmentation des bénéficiaires des revenus d’intégration sociale (entre autres d’indépendants en faillite), présence d’un psychologue un jour par semaine (ndr : très léger), enquête en cours auprès des commerçants.  Le bourgmestre note qu’il y a très peu de taxes sur les commerces.

Feux de carrefour trop souvent en panne.  (Tiffany Fevery, Plus)  Réponse du bourgmestre : c’est une responsabilité de la RW.

Plan communal Eolien.  Christine Gilain (ENSEMBLE) interroge sur l’état du plan communal et les séances publiques.  Tout est à l’arrêt à cause du COVID (ndr : on ne comprend pas ces retards, le BE peut continuer ses études).

X