-Les inquiétudes du groupe Genappe#créonsdemain-

 En tant que porte-parole du groupe Eco-citoyen Genappe#créonsdemain, je tiens à remercier les 62 autres candidat(e)s qui se sont aussi présenté(e)s aux élections d’octobre : s’ils(elles) n’ont été élu(e)s, ils(elles) ont largement participé à la campagne et au débat démocratique. Et méritent aussi les applaudissements de la salle.

Je voudrais féliciter la place prise par les jeunes de notre commune dans cette campagne. Au sein de notre groupe en particulier, ils ont été un réel moteur.

Nous devons être à leur écoute pour créer l’avenir. Ils devront un jour apprécier les retombées de nos combats d’aujourd’hui.

Leur candidature aux élections doit être analysée à sa juste valeur. Porte parole de leur génération qui voudrait tant compter sur celle qui la précède, ces jeunes ne se sont pas invités en campagne, iIs se sont imposés avec des revendications essentielles.

Permettez-moi maintenant de vous faire part de nos inquiétudes.

Ce soir notre groupe politique s’abstient sur le  pacte de majorité que vous nous proposez afin de souligner qu’après tant d’années de majorité absolue, votre majorité MR-Cdh risque de se conforter dans l’immobilisme que nous craignons.

Et nos craintes concernent 2 dimensions essentielles pour aborder cette nouvelle législature.

 Le changement est indispensable: Pourtant dans les communiqués que vous avez adressés à la presse, au lendemain des élections, vous annoncez –et je vous cite- une composition en ligne avec la précédente mandature. Et la liste des mots qui reviennent le plus souvent d’un article à l’autre n’augure pas de changement réel: continuité, conserver, rester, reconduire, repartir, garder, identique, pas de surprise! Vous semblez adopter là une ligne de conduite plus conservatrice que jamais. Quand nous constatons que toute une série de dossiers majeurs (Pesticides, énergies renouvelables, traitement des eaux usées, mobilité, poubelles à puce, aménagement du centre, MRS) n’ont que trop peu avancé ces dernières années nous sommes inquiets. Au niveau de la composition du collège ce sont les mêmes personnes qui reprennent quasiment les mêmes attributions, exception faite de monsieur Huts…qui reprend une partie des attributions de son prédécesseur.

  1. L’impact du niveau local est évident: Nombreux sont les leviers au niveau local

( encore soulignés dans Le Soir de ce week-end). Et quand nous constatons, dans le pacte de majorité, que vous éclatez en trois échevinats ce qui devait devenir l’échevinat fort de cette législature, nous sommes inquiets, très inquiets même. L’environnement, l’agriculture et l’énergie sont les 3 piliers de la transition écologique. Celle-ci ne doit-elle pas constituer un et un seul échevinant avec une vision globale, transversale et innovante ? Au lendemain de la manifestation pour le climat acceptons ensemble que la réalité environnementale et sociale exige  du monde politique de rompre avec le passé. Les citoyens dont de très nombreux jeunes demandent des postions courageuses et ce dès le niveau local. En termes de transition écologique, nous sommes dans des exigences et des délais ultra serrés. Vous comprendrez donc que l’éclatement des matières entre différents échevins nous inquiète bien naturellement.

C’est pourquoi j’invite Ludivine Brocca, Benoit Moreau et Bernard Lowenthal à remettre le dernier rapport du GIEC aux trois échevins qui vont devoir gérer la transition écologique.

En campagne et lors du scrutin du 14 octobre il, y a eu une réelle mobilisation éco-citoyenne (avec pour résultat notable que seule la liste initiée par Ecolo a progressé), mobilisation dont ne tient pas assez compte votre pacte de majorité et sa répartition des matières dans la plus stricte continuité des 6 dernières années, des 12 dernières années, des 18 dernières années.

Comment analysez-vous les préoccupations de plus en plus d’habitants qui, au travers de dynamiques comme ‘Genappe en transition’, ‘Genappe presque zéro déchet’, ‘Genappe solidaire ‘marquent clairement leur volonté de changement ?

Si vous ne vous emparez pas de la transition dans sa juste réalité, nous regrettons aussi le manque d’innovation sur d’autres matières …et ce, alors même qu’ailleurs, des communes créent aujourd’hui des échevinats de la solidarité et des droits humains par exemple.

Dans ce contexte, vous nous forcez à la plus grande vigilance quant au traitement que vous réserverez à toutes ces matières qui doivent évoluer. Nous avons apprécié votre ambitieux programme et notamment la partie concernant l’environnement…Nous veillerons à vous le rappeler dès que nécessaire. Par respect pour les 20% de citoyens qui ont voté pour nous mais aussi par respect pour ceux et celles qui ont voté pour vous, forts de vos promesses électorales. Nous veillerons sans relâche à être les garants de leur application.

Genappe est en retard. Genappe doit changer. 40% de la population l’a acté le 14 octobre. Pour votre sixième mandat, rompez avec la continuité… D’autant que vous avez, j’en suis certaine, conscience que notre avenir à tous exige cette rupture. Nous comptons sur l’ensemble du collège pour que la déclaration de politique générale et le Plan Stratégique Transversal soient pensés en ce sens.

Anne Beghin

Chef de file Genappe#Créonsdemain

Share This