Absents : André Dubois (PS), Yvon SIMON (CDH), Christophe Hayet (MR) et Sarah Hermans (MR)
Présents : 21 conseillers
Public : 22 personnes
Journalistes : Vincent Fifi et Michel Demeester

Chroniqueur : M. Lavand’homme

Sentiment du chroniqueur

Il y avait de l’électricité dans l’air.
On sent les élections qui s’approchent.
Je résumerais la majorité MR dans ses intentions « molles » de transition écologique par : Trois pas en avant, deux pas et demi en arrière ! Du green washing quoi…

Vivement l’opposition au pouvoir pour créer demain !

———————————————————————————————

 

1. Secrétariat communal – Rapport de rémunération

Unanimité sauf une abstention J.F MITSCH (Indépendant)

2. Affaires générales//Cohésion sociale et gobelets réutilisables

Anne Beghin : Vous parlez de comportements Eco-responsable mais ne rappelez pas la dynamique « Genappe(presque) zéro déchets » dans laquelle la commune s’inscrit c’est dommage. L’utilisation générale de gobelets réutilisables doit selon nous être généralisée dans tous les événements, manifestations organisées sur le territoire. Et ce qu’ils soient publics ou non. A nous d’encourager le recours à ce type d’habitude.

Réponse de Vincent GIRBOUX (MR) : La ville a acheté 2000 gobelets pour les associations. Elles doivent les rendre propres (il y a 50 € de caution et ils seront facturés à 0,25 € en cas de perte). Il faut les commander 15 jours avant l’emprunt. Des détails organisationnels doivent encore évoluer et être mis en place.

Unanimité

3. Secrétariat communal. Seniors. Repas dansant du 4 octobre

J.F MITSCH (Indépendant) demande si la date ne pourrait pas être changée vu la proximité des élections.

Réponse du bourgmestre : Non, pas de raison, ca a toujours été comme ça. Y-a-t-il d’autres questions intelligentes ?

Unanimité

4 à 7. Fabriques d’église

RAS. Approuvé par tous sauf l’abstention automatique de Tiffany FEVERY (PS) sur le sujet.

8. Finances/Compte communal/Ministre de tutelles

Tanguy ISAAC (Ecolo) sur IMIO : Un document de 2017 mis à la place de celui de 2018 et il manque l’avis de la directrice .. Les documents ne sont pas cohérents et incorrects. Erreurs de mise en ligne?

Mme Tock, la directrice générale, s’excuse. Les bons documents devraient être joints. Elle en prend la responsabilité et corrigera son erreur.

Tanguy ISAAC (Ecolo): « J’observe simplement que le Collège  n’a pas l’air de vouloir jouer le jeu à fond de la mise à disposition des documents sur IMIO. Dans certaines communes il semblerait que ces documents soient accessibles à tous les citoyens. Je regrette que vous ne vouliez pas vous inscrire dans cette démarche. »

Pas de vote.

9. Finances/Marché d’emprunt pour le financement des dépenses du budget extraordinaire 2018

Cette année encore, le marché reste chez Belfius qui avait obtenu le marché pour 3 ans. En 2019, lancement d’un nouveau marché !

Approuvé par tous sauf abstention du groupe Ecolo.

10. Marché de travaux / Construction buvettes et vestiaires / FC Genappe

Montant estimé du marché 1.698.316,03€ TVAC. Marché par procédure ouverte, en deux lots : bâtiments et abords. Un subside est demandé à Infrasports. Construction à Loupoigne implanté entre le terrain gazon et le terrain synthétique. 8 Vestiaires au sous-sol accès par le haut et par le bas. A l’étage la buvette pour +- 150 personnes. Deux parois entièrement vitrées…

Projet présenté par l’architecte.

Philippe Goubau : Écolo regrette le manque de vision écologique/énergétique pour ce bâtiment qui est construit au minimum des règles d’isolation actuelle. Qu’en sera-t-il dans l’avenir ? Ce bâtiment sera très vite dépassé !

J.F MITSCH (Indépendant) : à Bruxelles il y a une obligation de construire des bâtiments beaucoup plus passifs. Tout le monde le fait aujourd’hui en 2018. Pour lui on est dans le siècle passé.  On perd de l’argent… (Ecolo est d’accord évidemment !)

Ils auraient pu y installer des panneaux solaires pour l’eau chaude, d’une citerne d’eau de pluie plus grande et une meilleure isolation des vitres et du toit pour un bâtiment plus passif…etc… Aussi ils n’ont pas pensé à ce que ce bâtiment puisse être utilisé à autre chose que pour les réunions, des  entraînements/matchs de foot. Il faudrait optimaliser la buvette.

Il pourrait même y avoir d’autres activités sportives autour de ce bâtiment.

Le bourgmestre se reporte tout le temps à l’architecte. Ils ne répondent pas clairement aux questions posées !

L’architecte nous dit que pour améliorer l’isolation le chauffage etc. Cela demanderait un cout supplémentaire de +- 15%  (PS2;Ce qui ferait de grosses économies dans le temps…!)

Note du chroniqueur : Je suis très déçu par le manque de vision d’avenir par le collège sur un si gros projet…  Un cahier des charges plus écologiques avait pourtant été signé par la majorité pour aller vers des nouveaux travaux.

Anne Beghin (Ecolo) :  Je voudrais juste dire pour Monsieur l’architecte que notre vote ne sanctionne nullement ni son travail ni la qualité (plan) du bâtiment mais sanctionne le fait que le collège n’a nullement inclus son engagement en matière de plans climatiques. Et il y a un non-respect des engagements du plan Pollec ! Le dossier devrait être postposé !

Hector Tubiermont (MR) répond qu’il n’en est pas question. Le projet a été validé par Infrasport ce qui suffit.

Tanguy Isaac (Ecolo) a réagi en disant qu’Infrasport n’est pas engagé dans un plan climatique communal. A nous d’imposer nos normes et critères et non pas à Infrasport.

MR et CDH pour. Contre: Ecolo + JF Mitsch     Abst: Tiffany FEVERY (P.S)

11. Ressources humaines – Modification des dispositions relatives à l’octroi d’échelles de traitement au personnel doté d’un grade d’ouvrier qualifié – création et insertion de nouvelles échelles de traitement (D5 et D6).

 Mme Tock explique l’augmentation du nombre d’échelles pour les ouvriers.

 Unanimité

12. Enseignement – Conditions générales de mise à disposition de locaux scolaires.

Stéphanie Bury (MR) explique qu’il s’agit de rendre gratuite l’occupation des locaux par des ASBL, de la sortie de l’école jusqu’à 18 heures.

Anne Beghin (Ecolo) demande de quelles ASBL on parle.

Stéphanie Bury hésite et doit se renseigner.

Unanimité

13. Environnement / plan de développement communal / Aménagement place de Bousval

L‘aménagement de la Place de Bousval est une priorité du PCDR. Le Ministre Collin a adressé à la commune un projet de faisabilité. Par cette convention, le Ministre marque son accord de principe sur le subventionnement par le développement rural des premiers frais d’étude du projet d’aménagement de la Place de Bousval. Cette provision s’élève à 5% de la subvention portant sur le coût total estimé de réalisation du projet, soit 24.962€.

Au total, il s’agit d’un projet de 900.000€ avec une subvention de 500.000€.

Unanimité

14. Energie – Primes communales 2018

Il n’y a eu que deux demandes pour la nouvelle prime communale liée aux travaux économiseurs d’énergie au cours du premier semestre 2018. Plusieurs contacts téléphoniques à la commune émanent de citoyens ayant reçu la prime régionale pour des travaux réalisés en 2017. Pour un budget de 3000€, le Collège propose d’étendre le droit « pour tout citoyen ayant introduit une demande de prime régionale antérieurement à l’année 2018 et pour autant que les travaux aient été réalisés au cours de l’année 2017, la prime sera également octroyée“.

 Tanguy Isaac (Ecolo) intervient: Pourquoi proposez-vous cette mesure? Cela donne l’impression de jeter de l’argent par la fenêtre. En effet, l’objectif d’une prime est de favoriser des nouveaux travaux. Ce serait beaucoup plus efficace de garder cet argent là pour faire par exemple des travaux sur des bâtiments communaux.

Le bourgmestre répond qu’il veut récompenser les gens qui ont fait les travaux en 2017.

Anne Beghin (Ecolo) insiste: Normalement la prime a pour objectif d’inciter et pas de récompenser.

Mr Mitch rejoint les remarques d’Ecolo.

MR-CDH pour Contre: 3 Ecolo + JF Mitsch             Abstention: Tiffany Fevery (PS)

15. Energie/Eclairage Parvis église de Morimont à Loupoigne

Eclairage public Eglise de Morimont à Loupoigne : éclairage LED, un budget de 20.000€ sera mis en Modif. Budget 2 en 2018.

Unanimité

15 bis. Point en urgence : désignation du directeur de l’école de Baisy-Thy – appel à candidature pour poste vacant.

Mme Tock explique qu’il s’agit du toilettage du texte initial.

Unanimité

16. Point de J.F Mitsch (Indépendant) : Rémunération des élus dans les intercommunales. Il veut connaître les détails dans Intermixt ASBL et Intercommunale de financement.

Gérard Couronné (MR) répond qu’Intermixt est une ASBL. Ce n’est pas le Conseil communal qui a désigné un représentant mais c’est ORES. Il n’y a donc pas de compte à rendre ici. La proposition est rejetée.

Tanguy ISAAC (Ecolo) demande aussi plus de transparences :  « INTERMIXT  c’est donc pour préparer les décisions d’ORES. Finalement les comités de secteur faisaient un peu la même chose. On a trouvé anormal que ces personnes soient rémunérées de manière importante. J’aurais été très heureux d’entendre que INTERMIXT c’est rien du tout et que tout le monde était là de manière bénévole mais ce n’est pas du tout ce que j’entends là. J’en conclus que les montants sont très importants et qu’on ne veut pas les révéler… Il y a une question politique. Est-on redevable aux citoyens d’une certaine transparence de l’usage des données ? Ce n’est pas normal que ces rémunérations ne soient pas publiques. »

MR-CDH-PS rejettent la proposition              Ecolo s’abstient           JF Mitsch l’approuve

17. Point de JF Mitsch (Indépendant) – Mise en œuvre de la directive sur les pesticides près des Écoles

JF Mitsch (Indépendant) :  J’attends depuis juin des réponses aux questions posées.

Stéphanie Bury (MR): la responsable est en congé maladie et vous aurez réponse à vos questions lors de la prochaine commission agricole. Ce point a déjà été mis 9x à l’ordre du jour de cette commission.

Anne Beghin (Ecolo) demande si la charte proposée par Madame Bury pourra être présentée en Conseil communal ?

Réponse du bourgmestre : oui

18. Divers.

A-  Tiffany Fevery (PS): Quelle est la situation de l’asbl DriverOne? Ont-ils régularisé leur situation ?

Le bourgmestre répond qu’une conciliation a eu lieu entre l’ASBL, les riverains et la ville. Des règles ont été fixées (horaires d’ouverture, fermeture le dimanche,…).

Tanguy ISAAC (Ecolo) est étonné que pendant deux ans il a pu y avoir une exploitation sans autorisation.

Le bourgmestre répond qu’il aurait pu fermer. Il leur a laissé une chance qu’ils ont saisie. Un procès-verbal avait été fait et ils ont mis un « certain temps » pour introduire un dossier. Maintenant, ils sont en ordre.

 B-  Tiffany Fevery (PS) : Où en est-on avec la reprise de la piscine par un privé ?

Le bourgmestre répond qu’on est nulle part. Aucune décision n’est prise. Le Collège réfléchit.

Tanguy Isaac (Ecolo) demande que le futur projet soit présenté sous deux facettes budgétaires : la publique (combien ça coûterait à la commune) et la privée.

Le bourgmestre accepte.

C-  Tiffany Fevery (PS) : Il y a des zones de traversée de routes qui ne sont pas marquées sur le Ravel.

JF Mitch (indépendant): cela fait deux ans que cela est demandé via Betterstreet.

Le bourgmestre dit qu’il va le faire.

Madame Tock :  ce ne sont pas les ouvriers communaux qui font ce type de marquages. C’est probablement la raison de la réponse négative sur Betterstreet.

D-  Benoit Huts (CdH):  Questions sur le projet accro branche et son accès

Le bourgmestre répond que ce n’est plus du ressort de Genappe. L’accès se fera par Court-St-Etienne.

E- Anne Beghin (Ecolo) : Interpellation concernant Genappe commune hospitalière

Où en est-on avec la mise en place du groupe de travail ? C’était la promesse du conseil de juin ! L’humain n’attend pas ! Quand & comment ce groupe de travail va se mettre en place ? Et les promesses de soutien aux citoyens qui s’engagent ? Je ne trouve aucun point dans l’ordre du jour à propos de commune hospitalière et de ce qui avait été voté à l’unanimité en juin. Où en est le groupe de travail et comment va-t-il se mettre en place ? On a promis un soutien aux citoyens qui s’engagent auprès des migrants qui transitent sur notre commune toutes les semaines tous les soirs et les week-ends et je trouve que ce serait respectueux pour ces citoyens-là que l’on s’engage rapidement à mettre en place une solution et un groupe de travail. J’aimerais bien qu’on ne traîne pas car l’humain au sens sent large ça n’attend pas. Des gens transitent sur la commune et il y a aussi des citoyens qui s’épuisent. Je demande que pour le conseil prochain des propositions claires soient faites.

Gérard Couronné répond qu’il est pris au dépourvu et ne sait pas où cela en est. Il reconnait l’avoir promis et s’engage à faire le nécessaire pour le prochain Conseil communal.

F- Anne Beghin (Ecolo) – Notre positionnement communal par rapport à l’enfermement des enfants, quel est-il ? Ecolo Genappe souhaite un positionnement de notre commune hospitalière qui soit relayé au niveau fédéral. Nous avons tous été bouleversés par l’enfermement d’une maman et de ses quatre enfants. Cela bafoue les droits de l’enfant. En tant que commune hospitalière n’avons-nous pas à manifester notre indignation via une motion que l’on enverrait au fédéral ?

Le bourgmestre est d’accord et propose d’écrire cette motion ensemble.

G- Anne Beghin (Ecolo) – NESPA L’école secondaire Nespa devait faire sa première rentrée à Genappe en septembre de cette année.

Tout le monde sait que NESPA organise sa première rentrée dans un bâtiment magnifique à Villers-la-Ville et je pense que c’est vraiment un échec pour notre commune. Peu importe la responsabilité, peu importe la manière dont ça s’est passé, ce n’est pas l’objet. Je pense qu’il faut tous ensemble mettre en place une réflexion pour avoir la garantie du retour de cette école secondaire sur notre territoire. Par respect des familles, par respect des enfants, et par respect de tout ce que l’on a dit en deux ans. Dans la presse ce matin on lisait que le bourgmestre de Villers-la-Ville était très enthousiaste d’avoir cette école sur son territoire et allait tout faire pour la garder. On doit travailler ensemble, on doit se mettre autour de la table, on doit mettre en place une méthodologie et assurer des garanties… »

Le bougmestre répond: les choses étaient en route et on s’est rendu compte qu’il y avait de l’amiante dans les bâtiments. Tout aurait pu être fait à temps s’il n’y avait pas eu ce problème d’amiante tout aurait été réglé. J’avais proposé d’autres solutions en attendant…

Tanguy Isaac (Ecolo) insiste: « je suis un peu effaré par votre réponse. NESPA devait s’installer sur la plaine communale, c’était un engagement du Collège. Comment avez-vous pu proposer à NESPA des solutions brinquebalantes ? On a un groupe de citoyens et de parents qui sont venus avec un projet sur un plateau et ils sont partis. Maintenant vous dites qu’ils vont revenir. Si on ne se bouge pas de manière plus proactive, on va vraiment perdre NESPA. Et qu’en est-il des études de sol sur le site ? On a eu la surprise de l’amiante, il ne faudrait pas en avoir d’autres ! »

Le bourgmestre répond qu’elles sont faites.

Tanguy Isaac (Ecolo): « C’est de l’amateurisme. La SARSi a foiré. Si elle se plante à nouveau avez-vous des garanties ? Et il faut un plan B si besoin. D’autres communes ont dépensé des millions pour implanter une nouvelle école. »

Le bourgmestre répond qu’ils sont aussi approché par le collège de Nivelles. Les implantations sont prévues pour les deux écoles. Nous sommes toujours disponibles pour accueillir l’école. Demander à Monsieur Chomez. Celui qui veut créer une école, la finance. On veut bien aider dans les procédures. Franchement manquez pas de culot, c’est un peu facile !

Tanguy Isaac (Ecolo) : vous avez toujours eu des propos rassurants et vous avez refusé qu’ils s’installent sur la plaine communale.

Anne Beghin (Ecolo): cet investissement et cette énergie aurait dû être fait beaucoup plus tôt. Peu importe les historiques. Nous avons un examen de passage à passer tous ensemble. On doit s’assurer que le travail de la SARCI se fasse correctement. On ne peut pas se permettre un deuxième échec. Et je l’ai dit souvent c’est un projet merveilleusement en ligne avec d’autres projets sur la commune, c’est une aubaine. Réussissons tous ensemble examen de passage !

H – Anne Beghin (Ecolo) – Le manège Takirou. Avis préalable favorable . Permis sous condition. Pourquoi là oui, et Driver One non ?

Le bourgmestre répond: Ils ont régulé leur situation. Ce sont les riverains qui contrôlent si il y a dépassement.

Anne Beghin (Ecolo) : Les plaintes sont récurrentes.

Tanguy ISAAC (Ecolo): Perplexe: Des exploitations restent des années sans autorisation comme pour le DriverOne. Il faut demander d’être plus rapidement en ordre et les aider dans leurs démarches.

I – Anne Beghin (Ecolo) – L’affichage électoral. En tant que chef de groupe écolo, je souligne que l’affichage électoral contribue finalement à une ambiance électorale. Mais nous avons pu constater une certaine frénésie et le non-respect des règles. Ce qui a été rectifié ce matin.

Toutefois dans ce cadre-là ça va au-delà des affiches. Il y a des choses que je ne comprends pas. Non seulement vous avez empiété sur des panneaux qui ne vous étaient pas attribués au départ, mais je remarque que vous faites installer aussi de nouveaux panneaux publics. Je trouve que c’est nullement nécessaire, que ça pollue le paysage. On est une commune qui s’organise dans la réduction des déchets. Vous créez une surenchère et une dynamique dans laquelle les autres listes ne pourront jamais vous suivre. Je trouve l’affichage excessif et aimerait bien avoir votre opinion. On est dans du gaspillage, je trouve qu’il y a une exagération, on ne comprend pas…

JF Mitsch (Indépendant) à la majorité MR  : «  …en marketing quand une entreprise a peur pour la qualité de ses produits et de ses résultats, elle augmente sa publicité ! »

(Là on a entendu un grand gloups de la majorité)

Anne Beghin: Et qu’en est-il de l’affichage sur les terrains du CPAS ?

Vincent Girboux (MR) répond que ce n’est pas la compétence du Conseil communal. Les locataires (du CPAS) doivent demander l’autorisation pour mettre des affiches électorales sur leur terrain. Après, ils décideront.
Il refuse de dire comment ils prendront ces décisions.

Tanguy Isaac (Ecolo) réagit en pointant l’inégalité des locataires et des propriétaires. Il y a deux catégories de population : Les propriétaire et les autres…!

 

FIN de séance à 22h35.

Share This