Communiqué de presse du 2 juillet 2018

 

L’école secondaire Nespa devait faire sa première rentrée à Genappe en septembre de cette année.
Nous apprenons avec effarement que malgré les engagements répétés du collège l’implantation de Nespa sur la commune est compromise. Nespa ayant annoncé son installation provisoire à Villers-la-Ville.

Pourtant, fin juin 2017, toutes les conditions étaient remplies pour permettre l’installation provisoire de l’école Nespa sur la plaine communale en septembre 2018.

Fin 2017, le collège est revenu sur ses engagements par rapport à ladite plaine communale.
Le projet Nespa est alors redirigé vers le site de l’ancienne sucrerie.
Par rapport aux inquiétudes exprimées par Ecolo en conseil communal, Gérard Couronné déclare le 19 décembre 2017 : « je peux aussi vous garantir que si le site de la sucrerie pour l’implantation provisoire n’est pas accepté l’école s’implantera sur la plaine communale. Je n’ai qu’une parole. »

Et lors du conseil du 25 juin 2018, Ecolo demande la confirmation sur l’accord d’allouer la plaine communale à Nespa comme solution de repli. Le bourgmestre le confirme en ajoutant toutefois qu’il y a d’autres solutions.

Ecolo a suggéré la semaine dernière à Gérard Couronné la tenue d’un conseil communal extraordinaire, en urgence, pour gérer cette crise efficacement. Cette suggestion n’a pas été entendue… En définitive, la solution de dernière minute proposée par la commune n’est pas adéquate dans les délais d’ici la rentrée de septembre.

Visiblement, la gestion de ce dossier par le collège communal de Genappe n’est pas la bonne et il va falloir en tirer les enseignements afin de garantir l’installation réelle sur Genappe des deux écoles secondaires, Nespa bien sûr et le collège Père Damien.

 

Le groupe ECOLO Genappe

Share This