Ou de l’utilisation abusive et illégale du tout cartable

 

Mi décembre 2017, tous les parents de l’école communale de Baisy-Thy ont reçu via le cartable de leur enfant un courrier à caractère politique signé par le bourgmestre et la directrice générale de la commune.

Ce tout cartable s’avère être tout à fait inapproprié : faire référence et dénoncer (sans preuve) un parti politique de cette manière, c’est introduire la politique à l’école. Ce qui est interdit par le pacte scolaire depuis 1959.

C’est interdit mais aussi tout à fait inapproprié car rédigé suite à des suspicions qui n’ont pas été vérifiées. Et qui sont totalement fausses.
Faux parce que dans son courrier le bourgmestre sous-entend des choses jamais dites ni écrites par la conseillère communale Ecolo Anne Beghin.
Tout à fait inapproprié enfin parce que critiquant un article rédigé par Ecolo qui depuis l’opposition se positionne sur le nouveau Règlement d’Ordre Intérieur et le nouveau Projet d’Etablissement d’une école… tel que cela lui a été demandé en conseil communal.

Ce fait est révélateur à plus d’un titre d’une majorité prise au piège d’un pouvoir de longue durée. Ce qui tôt ou tard déteint sur sa manière de gérer et de diriger.

La Majorité en place à Genappe ne supporte pas la critique, ne l’entend pas et refuse toute remise en question. Que ce soit pour les questions de mobilité, de réduction des énergies, de gestion des poubelles,… comme dans le cas présent pour des questions relatives à l’enseignement communal et à l’éthique.

La Majorité se croit au dessus de certains règlements ou lois, et forte de sa position ne se rend plus compte de ses erreurs parfois graves. Et cela parce qu’elle est le nez dans le guidon et ne prend pas le recul nécessaire qui lui permettrait d’analyser les situations de manière plus globale et plus pertinente.

 

Anne Beghin

Share This