Elections mai 2014 : désolation, amertume mais rebondissement

Publié le samedi 31 mai 2014

Ecolo Genappe ne semble pas si mal se porter au lendemain des élections du 25 mai 2014. Sa candidate, Anne Beghin remporte 1225 votes, en tant que 4ème suppléante à la Région wallonne. Elle fait ainsi le deuxième meilleur score d’écolo sur la commune. Quelle belle preuve de confiance.

C’est de toute évidence un très bon score personnel qui ne peut que l’encourager à poursuivre ses engagements politiques en vue d’un monde meilleur c’est à dire plus solidaire, plus durable et plus juste.

Toutefois c’est un sentiment de tristesse et de désolation qui s’empare très vite de l’ensemble des sympathisants-militants-membres et candidats d’écolo. C’est une véritable baffe que l’ensemble du parti a reçue en pleine face. Et ce après plus de deux mois de campagne à essayer de convaincre, à échanger, à écouter, à être visible et disponible.

Les raisons de cette chute sont sans doute multiples et complexes et compliquées. Elles ne manqueront pas d’être analysées sérieusement et en profondeur au niveau d’Ecolo. Nous pouvons cependant souligner quelques réflexions et pistes.

- Le contexte global actuel n’est pas favorable. Il est certain que des élections en pleine crise sanitaire expriment de meilleurs résultats pour écolo que ceux de ce maussade dimanche 25 mai 2014.

- Le projet d’écolo en matière socio-économique, en matière d’emploi des jeunes, concernant les indépendants et PME est novateur, porteur et complètement tourné vers l’avenir. Mais il est probable que le message ne soit pas bien passé.

- Il est probable aussi qu’écolo aie été sanctionné sur l’autel du Photovoltaïque en Région wallonne mais aussi sur celui du PTB-Go alors que nous avons toujours défendu les électeurs du PTB ! Et dans les deux cas c’est injuste.

- La communication vers le public n’est pas toujours adaptée, pas assez simple et la visibilité d’écolo n’est pas suffisante.

Le programme d’écolo et les priorités restent certes de loin les meilleurs et les plus axés vers l’avenir, le nôtre, celui de nos enfants et des générations qui nous suivent. Et ce sur tous les sujets de notre quotidien ( alimentation, santé, mobilité, énergie, jeunesse, emploi, enseignement, cohésion sociale, aménagement du territoire, culture, etc.) mais également en matière de bonne gouvernance.

Pour Ecolo c’est énorme aussi de constater ce risque de retour en arrière sur des dossiers fondamentaux comme l’environnement et l’énergie. Dossiers dans lesquels Ecolo a bien davantage d’expertise que les autres partis.

Toutefois, plus que jamais, continuons encore et encore, ensemble, à développer ce projet de société alternatif en nous démarquant des autres partis. Soyons actifs et proactifs, présents, disponibles et visibles. Espérons que nous serons bien plus nombreux encore à porter avec force et conviction ce projet dès aujourd’hui et lors des prochaines élections ( 2018). A Genappe et partout ailleurs.

Anne Beghin. Conseillère communale Candidate à la Région, mai 2014