Anne Beghin

Publié le samedi 1er mars 2014

Anne Beghin :

Maman de 2 enfants, 48 ans, psychologue de formation, sculpteur amateur, administratrice du Centre d’Expression et de Créativité de Genappe, ma commune, j’y suis aussi conseillère communale.

Je suis née à Braine l’Alleud où j’ai grandi. Après 11 années de travail dans les secteurs de la communication et du marketing, je travaille à Tubize depuis près de 10 ans auprès des enfants et des adolescents en difficultés scolaires (responsable d’une antenne du Centre d’Action Laïque sur la commune de Tubize : La Fabrique de Soi). Parallèlement à mon travail avec les jeunes et les familles, je suis aussi au contact des écoles et le monde associatif. Mes matières de prédilection sont donc naturellement : l’enfance, la jeunesse, l’école et la culture. Nous nous devons de bien réfléchir au monde que nous voulons laisser à nos enfants. Bien réfléchir aussi aux enfants que nous laisserons au monde de demain. Nous nous devons de lutter contre des individualismes, des peurs, des replis… Si souvent exacerbés en période de crise. Ainsi, je suis très concernée et motivée également par l’égalité des chances et la cohésion sociale.

J’ai toujours pensé qu’Ecolo était le parti le plus contemporain, le mieux ancré dans les réalités et soucieux de défis indispensables. Plus encore qu’hier je suis convaincue qu’Ecolo est un parti fort qui a de l’ambition et des visions pour l’avenir. Des visions solidaires, des visions collectives, des visions durables. En effet, l’écologie politique inscrit l’environnement et les générations futures au cœur du projet démocratique.

En 1984, pour la première fois, j’ai voté. J’ai alors choisi Ecolo de manière rebelle mais déjà convaincue. Ce 25 mai 2014, je suis candidate aux élections régionales. Uniquement par conviction.