La commune d’Ungersheim s’est pleinement inscrite dans la démarche « des villes et villages en transition ». Cette commune alsacienne est montrée comme exemple de la transition écologique en France.

Monsieur Mensch, maire écologiste et transitionneur, vous pouvez être fier de vous. Vous avez fait de votre commune une commune exemplaire au niveau énergétique, au niveau alimentaire, au niveau citoyen. Vous rencontrer, en vrai, ce 14 novembre 2017, a été merveilleux: vous êtes humble, bienveillant, créatif et volontaire. Que tous les bourgmestres et candidats bourgmestres puissent s’en inspirer…et se lancer dans une aventure proche de la vôtre !

Et comme vous le dites,  la fraternité, la solidarité et la participation sont véritablement les piliers d’une telle réussite. Par ailleurs vous ne cessez de préciser qu’il faut une osmose « Citoyen-Politique » car la transformation doit être collective.

Il faut un véritable partenariat, un vrai partenariat. Miser sur l’associatif seul est insuffisant. Le levier financier est indispensable et de plus en plus au regard des urgences et des défis qui s’imposent à nous. Selon le maire d’Ungersheim le rôle de la commune, son job par rapport à la transition est non négligeable : la commune doit initier, faciliter, accompagner et développer.

A Ungersheim, il y a tout d’abord la place faite aux citoyens en vue d’une réelle démocratie participative. A Ungersheim existent ainsi un jury citoyen, un conseil des sages, des conseils participatifs directs. Chacun apporte ainsi son savoir, son expertise et sa motivation. Des décisions, des idées, des projets, des chantiers…et à la fin, à chaque fois une grande tablée conviviale !

Une des priorités d’Ungersheim c’est aussi l’indépendance énergétique et environnementale : parc de panneaux photovoltaïques, campagne d’économie d’énergie, diminution des produits d’entretien au profit de deux produits d’entretien écologiques pour tous les espaces et bâtiments collectifs, etc.

Une autre priorité est la souveraineté alimentaire avec le développement d’une cuisine collective locale et 100% bio. 500 repas y sont préparés chaque jour ! Ungersheim développe aussi son épicerie en vrac (sur 200 m2), sa conserverie, etc.

En définitive, sur cette petite commune de 2400 habitants, ce sont 600 tonnes de gaz à effet de serre économisées chaque année, 110 emplois directs créés, des économies multiples et en conséquence aucune hausse des taxes depuis 2005.

Qu’est-ce qu’on attend sur Genappe par exemple ? Tous les ingrédients à Genappe sont là pour y arriver : citoyenneté, demande de citoyens, prise de conscience, espaces, ruralité, fermes, maraichage.

Il faut dès lors coordonner, accompagner et amplifier ces envies et ces initiatives locales. A Genappe nous pouvons et nous devons le faire.

Anne Beghin
Chef de groupe Ecolo Genappe

Share This