La jeunesse, une priorité pour la commune

Lors de la dernière campagne électorale, chaque parti de notre commune avait mis en pole position de ses préoccupations la jeunesse.
Pour Ecolo, les politiques locales de jeunesse doivent être axées sur trois axes : le bien-être, l’émancipation et la mixité.


Le bien être en répondant à des besoins quotidiens.
L’émancipation en permettant aux jeunes de s’exprimer, se réunir, s’informer.
La mixité en favorisant les échanges intergénérationnels et interculturels pour développer les liens sociaux et la solidarité.

Ecolo Genappe avait souligné dans son programme électoral différents manquements pour ce public particulier sur la commune. Et l’urgence de créer des espaces et services 100% jeunes.
En effet, la commune est un des premiers endroits où les jeunes se rencontrent, grandissent, vivent et échangent.
La commune est donc bien placée pour répondre à leurs besoins d’espaces réservés, de reconnaissance, d’expression, de liberté et de soutien. C’est au niveau local que les acteurs de terrain peuvent répondre aux défis de la participation et de l’amélioration des conditions de vie des jeunes.
Pourtant…la commune ne développe pas assez de politique jeunesse et n’inclut pas les jeunes aux décisions qui les concernent et à la vie de leur commune en général.
Le jeune n’est-il pas trop souvent utilisé comme client, comme consommateur ou encore comme alibi politique plutôt que comme acteur de son avenir ?
Ecolo Genappe veillera enfin à ce que les politiques locales de ces prochaines années ne visent pas à exclure les jeunes.

Les jeunes un public particulier ?

La population est très jeune en Fédération Wallonie-Bruxelles. Plus d’un tiers de celle-ci à moins de 30 ans. Il est plus que probable que Genappe n’échappe pas à ce constat. Il s’agit d’un public vis-à-vis duquel nous devons avoir une vision et des réponses fortes et cohérentes face aux défis et besoins que tous les jeunes rencontrent aujourd’hui, qu’ils soient adolescents ou jeunes adultes.

Qu’est-ce que les acteurs politiques et associatifs pourraient tenter de mettre en place pour les jeunes de Genappe ?

– Des permanences d’informations qui aborderaient diverses questions : études, justice, santé, insertion socio professionnelle, loisirs, vie affective, etc. ;

– La mise en place d’activités : conférences, soutien scolaire, consultations de planning familial, etc. ;

– La mise en place de conseils consultatifs communaux des jeunes ;

– Une maison de jeunes ou une maison polyvalente pour différents publics ;

– Encourager le développement d’école de devoirs ;

– Mettre à disposition des locaux afin de soutenir les jeunes créateurs de culture (salle de répétition par exemple) ;

– Etc.

Dès ce début de législature, pour répondre au mieux aux besoins et souhaits des jeunes et des acteurs-jeunesse, Ecolo Genappe demande la création rapide d’une commission jeunesse. Il s’agira, en assurant la participation de l’ensemble des jeunes de la commune, des acteurs-jeunesse et du secteur associatif (responsables AMO, mouvements de jeunesse, police, CEC, etc.), de définir les besoins des jeunes et la manière dont la commune pourra y répondre. Il s’agira de se pencher aussi bien sur des questions d’activités extrascolaires, que de soutien scolaire…que sur les questions de mobilité, d’aménagement urbain, d’accès à l’information, de locaux etc.

Cette commission constituera un lieu de rencontre, de concertation, d’échange et de coordination autour des questions et besoins relatifs aux jeunes.

Elle sera aussi un organe d’impulsion, de fédération et d’évaluation de projets en cours et à venir.

Elle réunira des membres qui ont une implication directe dans le secteur de la jeunesse.

Anne Beghin & Philippe Lorsignol.
(function(d, s, id)
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = « //connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1 »;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

Share This