Ecolo prêt à monter au pouvoir
V. F.

Mis en ligne le 29/08/2012

Les verts comptent engranger les fruits d’un travail de l’ombre.
Il y a six ans, en se présentant au sein d’un cartel avec le PS, Ecolo n’a pas obtenu les résultats escomptés : un seul siège, et une législature à ronger son frein dans l’opposition. Sauf que des bancs de la minorité, le conseiller communal Philippe Lorsignol a collaboré avec le collège pour différentes matières concernant le développement durable, et a copiloté le processus de contrat d’avenir local.

Et le conseiller revendique une part de responsabilité dans le tournant vert que la majorité absolue MR a pris depuis six ans, avec quelques réalisations bien concrètes en matière de mobilité douce mais aussi toute l’attention accordée désormais aux problématiques énergétiques, au développement durable en général, au lancement d’outils de planification comme le plan communal de mobilité ou le prochain programme communal de développement rural.

Ce travail de l’ombre, les verts du Lothier ne sont plus prêts à l’assumer. Evidemment, ils veulent que cet accent écologique dans la politique de Genappe continue. Et même, selon les mots de Philippe Lorsignol, « plus vite, plus fort, plus loin ». Mais Ecolo, à présent que tout est en place, veut intégrer la majorité pour poursuivre le travail entrepris. Et pour cela, ils ont élaboré un programme durant un an, en consultant certains habitants, des associations locales ainsi que des experts sur certaines questions traitées.

L’ensemble des propositions est consultable sur le site www.genappe.ecolo.be. On y trouve notamment la nécessité de renforcer la participation citoyenne, la volonté de réorienter l’agriculture vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement en concertation avec les acteurs, la création d’une régie foncière et la production dans la commune d’énergies renouvelables.

Share This