chapeau


Nous avons élaboré notre programme à
travers nos « mises au vert » entre membres et sympahisants, nos
réunions de locale, notre blog interne participatif, nos échanges avec
des associations locales, des professionnels, des agriculteurs, des
bureaux d’architecture et d’urbanisme, et des particuliers.


C’est maintenant à vous d’y
apporter vos remarques et commentaires, nous y serons très attentifs.

Pour interagir, utilisez le
forum en bas de page






solidarite


Constats


•    De
nombreux scénarios de rupture sont évoqués par les scientifiques et
divers acteurs de la société civile : détérioration climatique
engendrant famines et migrations, augmentation des désastres naturels
et des déséquilibres de biodiversité, raréfaction des ressources
essentielles et difficultés accrues d’accès à ces ressources, crise
d’énergie importante, désastre environnemental global, …


•    Plus que
jamais, le monde est globalisé. Ce qui se passe à un endroit de la
planète a un impact à l’autre bout de la terre : conséquences locales
de la mondialisation des échanges et du commerce international, des
activités d’extraction ou d’utilisation de ressources, de
transformation, de déplacement, de consommation, … Mais ce monde
globalisé reste divisé : entre le Nord et le Sud, entre Etats et
Nations, entre pauvres et riches, entre l’homme et la nature, entre les
générations …


•    Créer un
avenir meilleur et moins vulnérable devant les diverses crises qui
menacent est possible, un monde ouvert qui donne du sens aux échanges
et aux contacts humains, une alternative à la mondialisation purement
économique et financière qui rythme aujourd’hui la vie de la planète.


•    Pour
Ecolo, cette conscience du caractère à la fois global et local des
activités humaines et de la planète se traduit dans la proposition
« penser globalement – agir localement », qui s’accompagne d’une
sensibilité au tiers-monde et une participation au mouvement de
solidarité internationale.




Objectifs


•    La
solidarité internationale est un enjeu communal à part entière: une
solidarité ancrée dans l’information, la sensibilisation et
l’éducation, une solidarité ancrée dans des actions de développement
ici et là-bas, afin d’aboutir à un changement de société et de remédier
au déséquilibre mondial.


•    Une
politique communale de solidarité internationale est en effet en
cohérence avec les engagements internationaux telle la Déclaration de
Rio (1992), les Objectifs du Millénaire pour le développement (2000),
le Plan d’action de Johannesburg (2002).


•    Une
politique communale de solidarité internationale trouve sa pertinence
dans les compétences et expertises dans la gestion locale, à partager
avec le Sud (renforcement de capacités). Les modes d’action pour une
politique communale de solidarité sont multiples : action directe en
tant qu’acteur principal, ou action semi-directe en association avec un
partenaire, ou action indirecte via le soutien à des projets.


•    De plus,
une politique communale de solidarité internationale constitue un
puissant outil de sensibilisation pour les habitants de la commune,
d’éducation au développement, à la citoyenneté, à l’inter-culturalité.
Les thèmes sont nombreux, alimentation, santé, eau, déchets, … thèmes à
retombées globales et à actions locales. Tous les habitants de la
commune sont les bénéficiaires d’actions de solidarité internationale
et les lieux d’organisation d’événements et les acteurs sont multiples
(écoles, centre culturel, bibliothèque, espaces publics, …).




Moyens et propositions
d’actions pour une politique communale de solidarité internationale




1.    Afficher
la volonté de développer la solidarité internationale


•    Consacrer
une part du budget communal à un poste «Solidarité internationale»


•    Adhérer à
la campagne «Ça passe par ma commune»


•    Créer une
Commission Communale Consultative Nord-Sud


•    Insérer
des clauses Nord/Sud dans les marchés publics


2.    Soutenir
les projets de solidarité internationale portés par des habitants de la
commune :


•    Réaliser
un cadastre des projets


•    Les faire
connaître auprès des habitants de la commune en leur attribuant un
espace dans le Journal communal


•    Faire
annuellement un appel à projets pour financement


3.    Etre un
acteur d’information, de sensibilisation et d’éducation


•    Organiser
la semaine de la solidarité internationale


•    Organiser
des conférences/débats


•    Organiser
des journées thématiques en partenariat avec les acteurs (écoles,
centre culturel, bibliothèque, associations, …)


•    Mettre en
place des projets pédagogiques transnationaux


•    Soutenir
des parrainages entre écoles de la commune et écoles du Sud


•    Soutenir
des événements culturels en lien avec la Solidarité


•    Mettre en
place un Magasin du Monde




4.    Etre
acteur de développement


•    Etablir un
jumelage avec une commune du Sud





Share This