chapeau


Nous avons élaboré notre programme à
travers nos « mises au vert » entre membres et sympahisants, nos
réunions de locale, notre blog interne participatif, nos échanges avec
des associations locales, des professionnels, des agriculteurs, des
bureaux d’architecture et d’urbanisme, et des particuliers.


C’est maintenant à vous d’y
apporter vos remarques et commentaires, nous y serons très attentifs.

Pour interagir, utilisez le
forum en bas de page





environnement


Constats



•   
L’environnement naturel à Genappe, s’il est flatteur, est néanmoins
menacé:

  • pollution des sols et
    des nappes phréatiques;
  • érosion (liée à la suppressions des haies et des fossés);
  • appauvrissement de la
    biodiversité;
  • dégradation et mitage
    des paysages par l’absence de politique d’urbanisme cohérente;
  • abattages non-justifiés
    d’arbres, …

•    Le
potentiel « nature » n’est pas ou peu exploité, et permettrait à Genappe
de se différencier, notamment via

  • l’encouragement à la
    transition des pratiques agricoles traditionnelles vers l’agriculture
    raisonnée et bio;
  • une vraie gestion des
    richesses naturelles et une gestion volontariste de ce patrimoine;
  • le développement d’une
    identité ancrée dans les faits, qui attirerait un tourisme vert, et
    permettrait le développement d’activités économiques autour de ce
    thème, en le liant notamment à l’alimentation et au patrimoine
    historique et paysager;
  • l’encouragement d’un
    retour à la dimension « nature » dans son potentiel de régulation de
    l’être humain, …

Objectifs

  • Réduire la pollution de l’environnement
  • Améliorer
    les pratiques agricoles
  • Développer
    la filière bio et l’agriculture raisonnée
  • Permettre
    un accès à la terre et encourager les agriculteurs en transition
  • Proposer
    aux habitants des produits locaux et de qualité
  • Fournir
    les écoles, les CPAS et  de l’entité en repas bio et locaux
  • Réduire
    les maladies liées à la mauvaise qualité de l’environnement
  • Augmenter
    le potentiel « santé » des habitants
  • Fédérer
    les « métiers de la nature » et développer l’économie de ce secteur



Moyens

  • Dresser un état de santé de l’environnement à Genappe (bilan
    carbone,
    qualité des eaux, biodiversité, pollution diverses)
  • Créer un
    observatoire permanent de l’environnement sur notre territoire,
    notamment en développant la cellule environnement et en associant des
    représentants du secteur (agriculteurs, chasseurs, pêcheurs, horeca,
    associations de protection de la nature, syndicat d’initiative,
    médecins, CCATM, citoyens….)
  • Inventorier les zones d’intérêt naturel, biologique et paysager
  • Mettre en
    place un statut de protection pour  les zones sensibles
  • Mettre en
    place un plan de gestion des ressources naturelles, avec tous les
    partenaires concernés
  • Créer une
    charte des bonnes pratiques agricoles en partenariat avec les
    exploitants
  • Adopter un
    calendrier de réduction de l’usage des pesticides, pour professionnels
    et particuliers
  • Créer un
    comité d’accompagnement spécifique pour la filière agricole
  • Restaurer
    les paysages et la biodiversité (haies, fossés, mares, forêts)
  • Créer des
    itinéraires de promenade nature balisés pour la randonnée, avec aires
    de repos, points d’information, etc.
  • Réaliser
    un inventaire des plantes invasives et procéder à leur destruction
    systématique
  • Informer
    et associer la population des mesures prises
  • sanctionner l’incinération de tout type de déchets à domicile et
    mettre
    fin à l’incinération des sapins de Noël !
  • intégrer
    les critères sociaux et environnementaux dans les cahiers des charges
    des marchés publics passés par la commune
  • Encourager
    toutes les initiatives visant la réduction des déchets voire leur
    valorisation, notamment par la création de composts de quartier
  • Encourager
    et développer les jardins partagés bios dans chaque quartier de la
    commune et développer l’éducation au jardinage
  • Sur les
    terrains agricoles appartenant à la commune ou au CPAS, favoriser
    • les exploitants les plus
      intensifs en main d’œuvre
    • les producteurs Bio
    • ceux qui s’engagent dans
      la production et la vente de produit à destination des marchés locaux
      et en particulier les produits de maraichage
    • ceux qui signent et
      s’engagent à respecter une charte communale du respect de
      l’environnement
  • Interdire
    immédiatement l’utilisation par la commune de pesticide et herbicide
    par son personnel
  • Transformer radicalement le service d’écoconseiller en augmentant
    les
    moyens techniques et humains pour offrir aux professionnels et aux
    particuliers des moyens pour supprimer l’utilisation de pesticide. Cela
    peut se faire avec l’aide d’associations (amis de la terre, nature et
    progrès, …)
  • Informer
    les utilisateurs et les habitants (particulièrement les femmes
    enceintes et les enfants) de la dangerosité des pesticides.




Share This