article paru dans « La Libre » ce samedi 2 juin 2012


SÉRIE | ÉLECTIONS COMMUNALES (7/27)

Genappe attend avec impatience son « neuvième village »
So. De.

Mis en ligne le 02/06/2012

 – – – – – – – – – –
Bilan du travail de la majorité et perspectives pour les six années à venir.

A Genappe, c’est une majorité absolue MR-IC qui occupe la maison communale. Les libéraux de Gérard Couronné détiennent 14 sièges sur 23. La minorité regroupe CDH (6 sièges), et un cartel PS-Ecolo (2 sièges PS, 1 Ecolo). Particularité : de l’opposition, Ecolo a eu voix au chapitre. « On a fait offre de service au bourgmestre au soir des élections, même en sachant que l’on ne serait pas dans la majorité. On avait un peu ras-le-bol des rapports systématiques d’opposition. Pourquoi pas travailler de l’extérieur, avec des outils intéressants ? L’offre a été acceptée en début de législature » , explique Philippe Lorsignol, qui a présidé la commission du développement durable. Un contrat d’avenir local été mis en place, qui fonctionne avec une participation citoyenne et des ateliers regroupant associations et habitants. « Ce contrat d’avenir était une idée de la majorité, assure Gérard Couronné. Nous avons accepté de collaborer avec Philippe Lorsignol, et lui avons confié la présidence de la commission car il était intéressé. Mais il était encadré par la majorité. »

Lors d’un remplacement nécessaire, il avait été envisagé que Philippe Lorsignol devienne échevin. Mais le groupe MR et les socialistes s’y étaient opposés. On n’aurait en tous cas pas été surpris de voir Ecolo participer au pouvoir après le 14 octobre. Mais les relations se sont tendues il y a peu Au dernier conseil, Philippe Lorsignol a accusé le bourgmestre d’avoir fermé le journal communal à l’opposition. Il a traité Gérard Couronné de « Bachar El Assad de la Haute-Dyle ». Le maïeur s’est étranglé : « Et bien, en tous cas, les Ecolo ne feront pas partie de la majorité ! » La colère sera-t-elle retombée d’ici octobre ? C’est que Gérard Couronné peut avoir la rancune tenace « L’incident ne rapprochera pas les deux parties », dit-on dans les rangs MR.

Quoi qu’il en soit, Gérard Couronné a commencé à préparer à conforter sa majorité absolue. Il a absorbé sur sa liste son principal adversaire de 2006, Vincent Girboux, chef de file CDH. Celui-ci souhaitait, semble-t-il, que le CDH figure sur la liste du bourgmestre. Mais la section locale ne l’entendait pas de cette oreille, craignant « l’autoritarisme » du maïeur Cette arrivée n’a pas fait que des heureux au MR. Ni chez les Ecolos, qui voient un peu Vincent Girboux comme le coucou prenant la place dans le nid « Ecolo a eu les fleurs durant la législature, et là, ils ont eu le pot », glisse un adversaire Au CDH, on a donc perdu son principal faiseur de voix (quelque 1400 en 2006), mais on compte sur la bonne assise historique du CDH à Genappe (environ 20 %). Le parti, emmené par Benoît Huts, ne devrait donc pas tout perdre, mais 4 sièges seraient une victoire. Au PS, la situation semble plus délicate. Le cartel « USC » avec Ecolo avait été un échec en terme de score. Le parti n’a pas encore déterminé sa tête de liste. Pour ses adversaires, le PS manque notamment d’une relève plus jeune et de faiseurs de voix. Placer un total nouveau venu à la tête de la liste n’est apparemment pas exclu. Un atout : contrairement à 2006, le PS n’aura pas à faire face à de liste dissidente de tendance socialiste.

Cet article provient de http://www.lalibre.be

Share This