Décidément, notre administration a bien du mal a intégrer les nouvelles pratiques environnementales. Ainsi, pour créer un pré fleuri à Vieux-Genappe, la commune n’a pas hésité à éradiquer le gazon… au désherbant. Gageons que le nectar butiné cet été par les abeilles -si l’expérience se poursuit- ne sera pas exempt de traces de pesticides. Drôle de façon de lutter contre le déclin des abeilles…
Après le refus de la Région Wallone d’accepter la candidature de Genappe comme « commune Maya » suite au dépôt tardif du dossier (malgré les effets d’annonce dans le journal communal), la commune a des soucis à se faire sur sa crédibilité en matière de protection de la nature.

Share This